Replay du jeudi 24 juin 2021

Quand les Anglais ne voulaient pas utiliser le parapluie inventé par un Français.

On ne va pas se mentir, il peut servir même en été le parapluie Jérôme…

Le parapluie
Le parapluie © Getty - Photo : Rastock

Il se vend 10 parapluies par minute en France. 6 000 000 de parapluies par an. Ou pépin en argot, du nom de Monsieur Pépin, le personnage d’une comédie de 1807, dans laquelle un certain Monsieur Pépin tenait un immense parapluie. Déjà connu des Egyptiens sous forme d’ombrelle, il aurait été imaginé par Wang Mang, un empereur chinois, il y a quasi 2000 ans. 

Parapluie des années 1800
Parapluie des années 1800 © Getty - Photo : ilbusca

Ceci dit, rétractable comme nous le connaissons, le parapluie est une invention française. On la doit à Jean Marius. Une innovation telle qu’il a même l’honneur de la présenter en 1709 à Louis XIV en personne. Alors que les Français adoptent très vite le parapluie, les Anglais sont plus circonspects. Etonnant vu le climat outre-manche. Wellington interdit à ses généraux d’avoir leur parapluie pendant les batailles, il trouve ça ridicule et, je cite « contraire à l’esprit militaire ». C’est aussi aux Anglais qu’on doit la superstition, qui veut qu’un parapluie ouvert dans une maison porte malheur. Il faut dire que les premiers pépins étant grands, ils pouvaient occasionner des dégâts quand on les ouvrait trop près des bibelots. 

On pourrait bientôt découvrir le parapluie du futur « Air Umbrella », une invention chinoise. Une sorte de parapluie invisible puisqu’on ne voit qu’un manche. Ce manche expulse de l’air et chasse donc les gouttes autour de vous.  Ceci dit, il fonctionne avec une batterie en lithium. Un lithium rare et polluant. Le plus simple serait sûrement de garder le bon vieux pépin avec sa toile et ses baleines. On verra bien. On n’arrête pas l’histoire. 

Mots clés: