Replay du mercredi 30 septembre 2020

Saint-Jérôme patron des traducteurs

Voilà un métier passionnant. Traducteur ! Et c’est leur fête aujourd’hui puisque le 30 septembre c’est la Saint Jérôme. Ah bah d’ailleurs bonne fête Jérôme !

Illustration de Saint Jérôme de Stridon
Illustration de Saint Jérôme de Stridon © Getty - Photo : Heritage Images
Illustration de Sir Richard Burton
Illustration de Sir Richard Burton © Getty - Photo : Royal Geographical Society

Et oui ! Le 30 septembre c’est la Saint Jérôme. Et Saint Jérôme de Stridon c’est le saint patron des traducteurs. Il a vécu au IVe siècle, faut dire qu’il l’a bien mérité puisqu’il a passé 34 ans à traduire la Bible en latin. Un autre traducteur a marqué l’histoire de la profession. C’est Sir Richard Burton, né en 1821 à Torquay. Explorateur, militaire, écrivain, poète, diplomate, linguiste et… maître soufi. Cet homme incroyable parlait 29 langues, remarquez à propos de langue, il choisissait ses sujets puisqu’il a traduit la version non censurée des contes de Mille et Une Nuits, et on lui doit la toute première traduction en anglais du Kama sutra avec description des 529 positions. D’autres sont devenus riches et puissants grâce à la traduction, par exemple La Malinche. Née vers 1500, elle est esclave quand Cortes et les conquistadors débarquent au Mexique. C’est Malinche qui, un peu par hasard, devient la traductrice des Espagnols. L’empire Aztèque conquis, elle devient Doña Marina et une femme très importante. 

Les scientifiques se traduisent parfois aussi entre eux. Isaac Newton est traduit par la marquise Émilie du Chatelet, qui ajoute ses propres expériences. Les traducteurs n’ont pas toujours laissé trace dans l’histoire, et pourtant on n’imagine pas le rôle crucial qu’ils ont pu jouer lors de ces entretiens avec des gens d’une autre langue. Rôle qui reste déterminant aujourd’hui. On estime à 4000 personnes les traductrices et traducteurs professionnels en France. Et on en manque. L’ONU chasse même dans les grandes écoles pour trouver assez de traducteurs. Il faut dire qu’il y aurait entre 3000 et 7000 langues vivantes dans le monde. On n’a jamais réussi à les compter. Sans compter celle des extraterrestres un jour ! Faudra trouver des traducteurs aussi ! Ah oui pourquoi pas ! On n’arrête pas l’histoire. 

Mots clés: