Replay du mercredi 21 avril 2021

Star des chariots au moment du confinement : le papier toilette est récent à l’échelle de l’histoire

- Mis à jour le

On a tous vu ces gens, dont on faisait d’ailleurs souvent partie, repartir du supermarché avec un nombre incalculable de rouleaux de papier toilette au moment du premier confinement. On pourrait difficilement s’en passer, voire même ne pas parvenir à s’en passer. Et pourtant...

Le papier toilette
Le papier toilette © Getty - Photo de ManuelBurgos

Vous n’imaginez pas quelle conquête a pu être celle du papier toilette pour tous. Encore que si. Imaginez que vous n’en n’ayez pas. On fait pourtant sans pendant des milliers d’années. Avec la main gauche, et du coup on salue avec la main droite. Et avec tout un tas d’ustensiles divers et variés, de la touffe du jardin en passant par les feuilles d’arbres, au tissu voire à la fourrure. 

Au Japon et en Chine on utilise longtemps des bâtons de bois. En Grèce antique on préfère des tessons de poteries appelés «ostracas», et qui vont d’ailleurs donner le mot ostracisé pour désigner quelqu’un mis de côté, comme ces tessons après usage. Les plus imaginatifs sont les Romains. Dans les toilettes, qui sont publiques, dans lesquelles on discute, voire on fait des affaires. Quand on a fait la grosse commission, pour s’essuyer on prend un bâton au bout duquel est fichée une éponge. Et il est de bon ton de passer le bâton à son voisin après usage.

Le papier est longtemps inconnu. Et quand il est connu, il est réservé aux très riches, tels l’empereur de Chine qui use de papier de riz. Le papier toilette comme nous le connaissons, produit de manière industriel, est américain. C’est en 1857 que commence la production des usines Gayetty, du nom du concepteur, de New York. Mais c’est seulement après-guerre que la majeure partie des foyers français voient remplacer le bon vieux journal de la veille. 

De nos jours, chaque européen consomme 13 kg de papier toilette par an. Ce qui représente beaucoup d’arbres détruits. Il faudra trouver des solutions pour produire plus écologique, en recyclant davantage de papier d’écriture. On trouvera une solution. On n’arrête pas l’histoire. Et aussi longtemps qu’il y aura l’histoire, il y aura des hommes et… enfin vous voyez quoi.

Mots clés: