Les séries France Bleu

On n’arrête pas le progrès - Saison 3

Du lundi au vendredi à 15h30

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Lionel VADAM

Le cinéma

Diffusion du vendredi 17 mai 2019 Durée : 2min

C'est le loisir préféré des français. Chaque année les salles de cinéma hexagonales accueillent près de 200 millions de spectateurs.

Après plusieurs siècles d'évolutions technologiques, dont l’invention de la photo et de la pellicule,Thomas Edison met au point en 1891 le premier appareil de prise de vue baptisé "kinétographe". Et pour visionner les images, il invente une autre machine, le kinétoscope. C’est une grosse boîte dans laquelle les photos prises par la caméra défilent très vite et donnent l’illusion du mouvement.  4 ans plus tard, les frères Augustes et Louis Lumières font mieux ! Ils créent le cinématographe. Un appareil qui sert en même temps de caméra et de projecteur.

Le 28 décembre 1895, au sous-sol du Grand Café 14 Boulevard des Capucine à Paris, les frères Lumières organisent la première séance de cinéma. On assiste, entre autres, à la sortie d’une de leurs usines lyonnaises et à un spectacle de voltige. Dans le public, Georges Méliès, Charles Pathé et Léon Gaumont en prennent plein les yeux. Tous les 3 laisseront leur nom dans l’histoire du cinéma.

Aux Sables-d’Olonne en Vendée, un jeune homme a fait sa demande en mariage au cinéma. A la fin d’un petit film, diffusé sur le grand écran, il est apparu avec une bague, sous les applaudissements des 300 spectateurs présents ce soir-là. Cette mise en scène digne d’une comédie romantique, s’est bien entendu terminée par un happy end !

Le  petit + :

Au début, le cinéma était "muet". Il était souvent habillé musicalement par un pianiste, voire un petit orchestre en parallèle des images. Puis les films ont été illustrés musicalement grâce à l’enregistrement du son sur cire avec le phonographe. 

Si aujourd'hui, au cinéma, nous avons l'habitude d'entendre le son en différents "Dolby", ses débuts furent assez compliqués. En 1927, le "photophone" donne une cadence de 24 images/s au lieu de 16 images/seconde et permet enfin une meilleure reproduction du spectre sonore. Le cinéma sonore prend son envol !

le film, "Chantons sous la pluie", sous couvert dune histoire romantique, retrace avec humour les débuts de la synchronisation du son avec l'image.