Les séries France Bleu

On n’arrête pas le progrès - Saison 3

Du lundi au vendredi à 15h30

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - SANCKE JEAN-RENAUD

Le fer à repasser

Diffusion du jeudi 14 mars 2019 Durée : 2min

C’est une corvée. Pattemouille ou centrale vapeur. Dans un couple hétérosexuel, 93% du temps de repassage est réalisé par la femme.

Après des siècles de repassage laborieux au fer chauffé sur des braises, et de vêtements tâchés par la suie et les cendres, l’ingénieur américain Henry Seely apporte sa contribution au fer à repasser. En 1882, il conçoit un prototype. C’est un appareil "sans fil" que l’on pose sur un support chauffé à l'électricité. Mais il y a un problème, Thomas Edison vient à peine d’inventer l’ampoule et quasiment personne n’a l’électricité.

Dans les années 1910, les premiers et rares logements à avoir du courant n’en bénéficient que pour s’éclairer. Il n’y a pas encore de prises électriques.  Quand l’ingénieur lyonnais Léo Trouilhet conçoit son fer à repasser, il l’équipe d’une douille “voleuse” qui se branche tout simplement sur une lampe à la place de l'ampoule. Il fonde l’entreprise Calor et commercialise son produit en 1917.  Le fer à repasser est donc le premier appareil électrique à entrer dans nos foyers.

À Strasbourg, dans son restaurant, le chef Renaud Schneider, sert des entrecôtes cuites au fer à repasser. Pas celui de votre buanderie évidemment, mais un gros modèle en fonte d’autrefois. Le résultat est bluffant. Les clients sont ravis, ça ne fait pas un pli.

Le petit + :

Des premiers "lissoirs" utilisés au 9ième siècle à nos centrales vapeur d’aujourd'hui, la façon et les outils pour repasser le linge ont bien évolués.

La robotique de notre monde moderne tend à nous épargner ces heures passées au repassage avec des machines capables de plier et repasser notre linge toutes seules.