Les séries France Bleu

On n’arrête pas le progrès - Saison 3

Du lundi au vendredi à 15h30

Image d'illustration
Image d'illustration © Getty - LOOP IMAGES

Le mariage

Diffusion du vendredi 31 mai 2019 Durée : 2min

Ça peut être le plus beau jour de sa vie. En France, près de 230 000 mariages sont célébrés chaque année.

Pendant longtemps, il n’est pas vraiment question d’amour. Le mariage consiste à unir des familles et mettre en commun des patrimoines.  À la chute de l’Empire Romain, l'Église interdit la consanguinité et impose la monogamie.  En 1215, le concile de Latran en fait un sacrement. Le mariage est désormais indissoluble, mais l’Église médiévale introduit le libre consentement des époux devant un prêtre. Autrement dit, les parents n’ont plus leur mot à dire.

Problème, cette disposition favorable à l’émancipation des femmes ne fait pas l’affaire des grandes familles de la haute aristocratie... et c’est le retour du mariage arrangé. Au 18ème siècle, les philosophes et les juristes dénoncent l’infidélité et l’adultère, causées selon eux, par l’absence de sentiment. Alors pour défendre l’idée du mariage d’amour, ils vont se battre pour le divorce !  En 1792, l’union civile est instaurée par la Révolution. Mais il faudra encore un siècle pour que le mariage d’amour s’impose dans les esprits.

Quand le prince charmant ne vient pas, au lieu de déprimer, des femmes ont décidé de se marier avec elle-même ! C’est le mono-mariage. Une manière de se reconnecter avec soi-même et d’être à peu près sûre de ne jamais divorcer.

Le petit + :

Le mariage, qu’il soit religieux ou civil est toujours l’occasion d’une fête inoubliable. Elle a, selon les différentes croyances, quelques gestes rituels sensés porter bonheur aux futurs époux.

Dans la religion juive, le marié brise le verre de son pied droit, geste fait en souvenir de la destruction du temple de Jérusalem. Plus il y a d’éclats de verre, plus le couple sera heureux.

Pour les catholiques,  lancer du riz sur les mariés leur porterait bonheur. Mais la tradition veut que ce soit la mariée qui commence en le lançant sur sa belle-mère. Autrefois, en Provence, on lançait du blé pour la prospérité. Cette tradition n’est pas réellement interdite par la loi, mais est désormais soumise à  l’autorisation de la commune ou de l’église car de nombreux accidents ont eu lieux. 

Le mariage oriental et/ou musulman voit dessiner au henné, les mains et les pieds de la mariée 7 jours avant. Le henné symbolisant l’alliance mais aussi la baraka (chance et fécondité).

Qu’il soit religieux ou civil, la mise en beauté de la mariée reste est une étape incontournable. Robes, maquillages et coiffures, sont présentés aux salons du mariage.