Les séries France Bleu

On n’arrête pas le progrès - Saison 3

Du lundi au vendredi à 15h30

Image d'illustration
Image d'illustration © Getty - Peter Dazeley

Le papier toilette

Diffusion du mardi 30 avril 2019 Durée : 2min

Il se déroule au petit coin. Double, ou triple épaisseur. Chaque européen consomme près de 13kg de papier toilette chaque année.

Après avoir tout essayé, au moyen âge, on commence à s’essuyer le derrière avec des manuscrits ! En gros, les personnes utilisent leur courrier aux toilettes, jusqu'au développement de la presse écrite au 18ème siècle.  C’est un bon début. Mais en fait, le même morceau de journal, est utilisé plusieurs fois, et par plusieurs membres de la famille. Ça pose un vrai problème, surtout qu’à l’époque la question du derrière est plutôt taboue.  Aux grands maux, les grands remèdes ! En 1857, l’américain Joseph Gayetty prend les choses en main.

Il prend le parti de terroriser ses congénères avec le danger des affections rectales, autrement dit, les hémorroïdes. En 1857, il fabrique du "papier thérapeuthique" lubrifié à l’aloès sensé soigner et protéger. Son invention fait un flop, mais est reprise par un autre Américain Seth Wheeler qui crée les rouleaux que l’on connaît de nos jours avec des lignes de perforations pour détacher les feuillets.

À Pékin, les employés du Temple du Ciel font face à un terrible mal : le gang des voleurs de papier toilette. Les promeneurs ont la fâcheuse tendance à user et abuser du précieux rouleau. L’administration du parc a donc réagi en installant un distributeur de P.Q... à reconnaissance faciale !  C’est curieux, mais ça a au moins le mérite de ne pas être faux cul !

Le petit + :

Dans l’antiquité on utilisait les doigts, soit des cailloux. Aristophane, un poète comique grec du Ve siècle av. J.-C, nous a laissé un témoignage dans l’une de ses satires sociales qui précise le nombre de cailloux utilisés : "Trois pierres peuvent suffire pour se torcher le cul si elles sont raboteuses. Polies, il en faut quatre.". Mais la pratique la plus courante est d’utiliser ses propres vêtements !

Au moyen-âge, avant les manuscrits, le bâton et le foin sont utilisés. A la même époque, en Chine, le papier toilette existait déjà mais il était réservé à l’usage unique de l’empereur. Le peuple, lui, utilisait le bâton.

En Asie, on se servait de coquillages et particulièrement des coquilles vides de moules. 3 petits coquillages… Ça ne vous rappelle rien ?

Dans le film "Demolition Man" , Sylvester Stallone est John Spartan, un policier cryogénisé en 1996 est ranimé en 2032 pour neutraliser un tueur psychopathe. Il se rend aux toilettes est découvre 3 petits coquillages… Quand la fiction futuriste rejoint l’antiquité !