Les séries France Bleu

On n’arrête pas le progrès - Saison 3

Du lundi au vendredi à 15h30

Image d'illustration
Image d'illustration © Getty - RgStudio

Le polo

Diffusion du jeudi 6 juin 2019 Durée : 2min

Après les courts de tennis, il parade dans la rue. Manches courtes, et col fermé par 2 ou 3 boutons. Il faut près de 20 km de fil pour fabriquer un polo.

Dans les années 20, le "dress-code" du tennis est plus chic que pratique : les joueurs portent un pantalon en flanelle et une chemise à manches longues qu’ils retroussent pour jouer.  Jean René Lacoste, le numéro 1 mondial de l’époque, se demande comment tirer avantage sur ses adversaires. Et pourquoi pas en changeant de chemise ! D’abord, il découpe les manche de la sienne, et puis il fait fabriquer à Londres sa tenue idéale :  une chemise à manche courte avec un col souple boutonné.

Il choisit un "coton piqué", le tissu porté en Inde par les officiers britanniques lorsqu'ils jouent au polo.  Ce nouveau vêtement s'appelle donc "polo". Lacoste porte fièrement sa création à l’US Open 1926. Dès l’année suivante, il y appose un petit crocodile sur le torse, en référence au surnom que lui a donné la presse. Pour la première fois dans l’histoire de la mode, un logo apparaît à l’extérieur d’un vêtement.

Lacoste a remplacé son emblématique crocodile par un dauphin, le temps d’une édition limitée en soutien aux espèces menacées.  

Résultat, les polos ont tous été vendus en à peine 3 jours. Sauver la planète c’est bien, mais n’imaginez quand même pas que les actionnaires vont y laisser leurs chemises !

Le petit + :

Qu'il soit avec un crocodile ou non, aujourd’hui le polo est devenu LE vêtement incontournable de notre dressing. Ce vêtement à mi-chemin entre la chemise et le T-Shirt se porte aussi bien au bureau qu’à une soirée entre amis.

L’origine du Polo  nous vient de l’ancienne colonie britannique, l’Inde, où les colons y pratiquent un sport millénaire le polo  … Pour le pratiquer, ils portent une chemise en coton aux manches longues, mais le col se relève quand ils prennent de la vitesse à cheval.

Le Maharadjah de Jodhpur, joueur de polo, s’efforce d’améliorer cette chemise si peu pratique pour ce sport. D’abord plus ample et raccourcie, puis les manches coupées, pour finir avec col boutonné afin qu’il ne se relève plus.

John Brook, assistant à un match de polo, remarque ce col boutonné et s’en inspire pour le proposer au grand public avec sa marque Brooks Brothers. 

La suite, Jean René Lacoste s’en est chargé avec le coton piqué donnant à ce vêtement masculin toute sa particularité.  !