Replay du mardi 28 juillet 2020

Carte Postale, nougat et Carcassonne : c'est au menu ce midi !

Nougat !
Nougat ! © Radio France - Wolfgang Kaehler / Contributeur

Aujourd'hui, dans On n'est pas à l'abri d'faire une bonne émission, l'été : 

  • Les (bons) mots de l'été de Jean Pruvost : 

On se l'envoie, on la collectionne, on la regarde devant le boutiques de nos lieux de vacances : la carte postale !

  • La gourmandise du jour : 

On parle du nougat de Montélimar aujourd'hui avecMarie-Claude Stoffel, directrice Générale Nougat Chabert et Guillot

  • Ré-inventez votre été 

Jean Doridot vous invite à vous protéger des relations toxiques avec les remparts de Carcassonne. 

Les (bons) mots de l'été de Jean Pruvost : la carte postale

C’est un fait, on est ravi d’en recevoir quelques-unes, là pendant l’été, mais on est parfois un peu lent à en acheter et à écrire quelques mots à l’arrière de la photo qu’offre donc la « carte postale ». C’est vrai qu’elle a un petit côté « devoir de vacances », mais quel plaisir tout de même quand on en reçoit une ! Jean, de quand datent les premières cartes postales ? 

Eh bien s’il s’agit du groupe de mots, carte postale, il faut attendre 1877. Si, en revanche, on s’intéresse au principe consistant à écrire sur un carton envoyé tel quel, sans enveloppe, muni d’un timbre à côté de l’adresse et de quelques mot sur ledit carton, c’est alors à Vienne en 1869 qu’il faut en trouver la source. Et ce carton mesure dès le départ 7 centimètres sur 11. Rappelons cependant que la carte postale n’a pas été illustrée tout de suite et quand elle le fut, on eut droit d’abord à des publicités, notamment pour les grands magasins. Mais avec le tourisme, à la fin du XIXe siècle, ont vite fleuri des photos des villes et de monuments, ce qui fait le régal des collectionneurs d’aujourd’hui. Et on évoque souvent Marseille comme premier lieu de naissance.

Marseille ? On cite une date particulière, Jean ? 

La région avait déjà connu les débuts du cinéma en gare de la Ciotat et les historiens précisent que ce serait donc vers 1880 à Marseille que la carte postale, illustrée d’une photo serait née, avant de prendre son essor avec les Expositions universelles. En Belgique, on les a appelées parfois cartes vues ; on lit par exemple dans les Vacances de Maigret, en 1948 : que « Marthe m’a montré hier une carte-vue qu’elle a reçue de Paris ». En fait, une autre origine des cartes postales fait intervenir les villes assiégées, par exemple Strasbourg ou Paris en 1870 : on confiait alors force cartes, dites cartes-papillons à des ballons s’élevant dans les airs, sans pilote, et soumis au caprice des vents. On en mit aussi dans des tonneaux étanches flottant au gré du courant. Ah, quel bon cru cette carte postale, pouvait-on dire alors ! Bon, ce n’est pas le tout, j’en ai une dizaine à écrire, mais la poste c’est plus sûr qu’un tonneau ou un aérostat tout de même ! 

Mots clés:
  • Humour