Replay du mercredi 8 juillet 2020

On n’est pas à l’abri d’faire une bonne émission, l'été !

Micro France Bleu
Micro France Bleu © Radio France

Aujourd'hui, dans "On n'est pas à l'abri d'faire une bonne émission, l'été" : 

  • Les (bons) mots de l'été de Jean Pruvost : 

Digressions et autres aventures autour des lunettes de soleil 

  • La gourmandise de l'été : 

Le cognac avec notre invité Patrice Piveteau, Maître de Chai et Directeur Général Adjoint de Cognac Frapin

  • Ré-inventez votre été : 

Jean Doridot va vous apprendre à accepter aux Falaises d'Étretat 

Les (bons) mots de l'été de Jean Pruvost : 

Avec l’été, forcément il y a davantage de soleil et l’un des symboles des vacances quand on se promène, ce sont bien les lunettes de soleil, et en l’occurrence pas forcément des lunettes de vue. Lunettes, c’est le mot que vous avez choisi, Jean ?

De fait, même avec une très bonne vue, on peut en effet porter des lunettes justement pour la préserver des rayons aveuglants du soleil. Tout commence cependant par l’invention en Italie vers la fin du XIIIe siècle de cet instrument propre à améliorer la vue, peut-être à partir de travaux précis sur l’optique d’un moine, Roger Bacon recherches, divulguées en 1267 dans son ouvrage Opus Majus. Il y proposait l’usage d’un segment de sphère de verre pour faciliter la lecture. Et en vérité, le terme même de lunette, a été employé par analogie de forme, celle de la lune. D’où d’ailleurs ces lunettes laissant libre le champ supérieur de vision, appelées des demi-lune. Ce mot même de lunette date de 1080, mais il a d’abord désigné tout objet en forme de lune – non je ne parlerai pas de la lunette des cabinets – puis dès 1280 un type de miroir, rond bien sûr, et enfin en 1398 les lunettes de vue.

Et de quand datent alors les lunettes de soleil, Jean ? 

Eh bien, ces lunettes appelées aussi lunettes noires, et même jadis lunettes fumées, datent de 1752 quand l’opticien anglais James Ayscough créa des verres teintés, mais ce n’était pas pour lutter contre le soleil. En fait, elles sont nées en Italie, au XVIIIe, où on fabriqua des lunettes en verre de Murano, de teinte vert sombre, pour que les doges circulant sur les bateaux puissent se protéger des réverbérations sur les canaux de Venise. Enfin, en 1917, c’est Guiseppe Ratti qui qui créa la véritable première marque de lunettes de soleil, Persol, destinées d’abord aux aviateurs. Mais si j’avais à choisir, je prendrais celles évoquées par Pline l’Ancien, à propos de Néron regardant les combats de gladiateurs. à travers une émeraude. Il y a aussi les masques en ivoire des Inuits, pour bloquer la réverbération sur la neige. Ah, dis-je à l’opticien, vous n’avez pas d’émeraude, bon tant pis. Finalement ces lunettes noires me vont très bien aussi…

Mots clés:
  • Humour