Replay du mercredi 27 mai 2020

L'impact du COVID sur l’utilisation de la voiture

Un thème abordé par toute l’équipe en compagnie de Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d'automobilistes.

La voiture individuelle réduit le risque d’être infecté
La voiture individuelle réduit le risque d’être infecté © Getty - bymuratdeniz

Avant la crise du coronavirus, les pouvoirs publics souhaitaient voir les français s’approprier les transports publics et les nouvelles mobilités partagées. 

Mais aujourd’hui, c’est une tendance en faveur de la voiture individuelle et donc au détriment des transports publics (métro et bus), des taxis et des voitures avec chauffeur qui voit le jour. 

La principale raison de ce changement est d’éviter la contamination dans un environnement partagé avec d’autres et dont on ne sait pas s’il est régulièrement et correctement désinfecté.  

Dans les esprits, la voiture individuelle réduit le risque d’être infecté tandis que les transports publics, les VTC et les taxis n’offriraient pas toutes les conditions requises en matière d’hygiène et de sécurité sanitaire. 

Mots clés: