Toutes les émissions

Normandie Sports

Du lundi au vendredi à 7h22

Marc Eddy Norelia s'entraîne au shoot avec l'aide de Thierry Parfait, l'intendant du CBC
Marc Eddy Norelia s'entraîne au shoot avec l'aide de Thierry Parfait, l'intendant du CBC © Radio France - Olivier Duc

Caen Basket Calvados : L'entraînement sur une chaise de Marc Eddy Norelia

Diffusion du mercredi 29 novembre 2017 Durée : 2min

Le pivot du CBC s'est blessé face à Evreux lors de la Leaders Cup. Opéré du genou gauche, Marc Eddy Norelia va devoir patienter de longs mois avant de rejouer. Cela ne l'empêche pas de travailler son dribble et son shoot pendant les séances d'entraînement de ses équipiers....assis sur une chaise

"Je n'ai jamais été arrêté aussi longtemps depuis que je joue au basket. J'ai été arrêté pendant six semaines (fracture de la main) la saison passée mais c'était différent. Je pouvais toujours m'entraîner de la main droite et à défaut de pouvoir jouer, je pouvais travailler et m'entraîner dur. Là, je ne peux rien faire en raison de ma jambe. Oui, c'est ma période la plus longue sans jouer mon basket, c'est ennuyeux (rires)"

"En tentant d'être actif aux entraînements et pas seulement assis sur une chaise à regarder ce qui se passe, c'est quelque chose qui apporte de l'énergie au groupe." Son coach Hervé Coudray

Marc Eddy Norélia participe pourtant aux séances d'entraînement à sa façon, assis sur une chaise. Le joueur du CBC travaille ses dribbles mais également son shoot.

"Tu peux toujours trouver une façon de faire mieux. Il y a toujours quelque chose à faire. avec mes mains, je peux travailler mon dribble et mon shoot. Quand tu reviens, tu n'as plus qu'à travailler le rythme. Tu as toujours ton touché de balle."

Cet état d'esprit ne peut que plaire à son coach, Hervé Coudray. "En tentant d'être actif aux entraînements et pas seulement assis sur une chaise à regarder ce qui se passe, c'est quelque chose qui apporte de l'énergie au groupe. De voir que quelqu'un qui est blessé met de l'énergie et fait ce travail là, on se dit "Tiens, il voudrait sûrement être à notre place donc on n'a pas le droit de faire le minimum."