Toutes les émissions

Normandie Sports

Du lundi au vendredi à 7h22

Bryson Pope (ici face à Roanne) et les Caennais ont atteint la trêve sur une série de cinq victoires consécutives
Bryson Pope (ici face à Roanne) et les Caennais ont atteint la trêve sur une série de cinq victoires consécutives © Radio France - Olivier Duc

Normandie Sports et le début de saison du CBC : "Qui aurait cru ça?"

Diffusion du mardi 21 novembre 2017 Durée : 2min

Pour la 2e fois en trois ans, le CBC se retrouve dans la peau du promu. Une fois encore, le Caen Basket Calvados ne s'est pas posé pas de questions et s'est adapté à sa nouvelle division. Les hommes d'Hervé Coudray, après une défaite en ouverture de championnat à Lille, ont enchaîné 5 succès.

Le CBC avait pourtant fait un apprentissage douloureux au championnat en Leaders Cup, se faisant corriger à domicile par Orléans () et dominé à Evreux sans gagner la moindre des doubles confrontations. Un mois et demi plus tard, le Caen Basket Calvados est deuxième de Pro B.

"Qui aurait cru ça après notre parcours en leaders Cup, questionne Eric Fleury, le directeur sportif du CBC. Qui aurait cru ça après les pépins qu'on a eu avec les blessures de B.J. (Monteiro) et de Marc-Eddy Norélia? Ce qui fait la force de cette équipe c'est qu'il y a une vraie osmose entre les joueurs."

On sait qu'on a de bons joueurs au sein de notre groupe. Cette place, on la mérite.

Le Caen Basket Calvados a fait tomber dans sa salle deux anciens champions de France, habitués de la Pro A, Nancy et Roanne (). "En voyant les équipes, on sait qu'on n'a pas à rougir, relève l'arrière caennais Ludovic Chelle. On sait qu'on a de bons joueurs au sein de notre groupe. Cette place, on la mérite. C'est clair que c'est surprenant parce qu'on est le promu mais ça ne l'est pas quand on nous voit jouer.

La saison est encore longue. Vous imaginez, il y a six matchs en décembre.

Les joueurs et le staff restent cependant les pieds sur terre. D'autant que le prochain match après la trêve le 2 décembre sera un déplacement à Orléans, le leader invaincu. Pas question de s'enflammer ou de parler de play-off.

"Il va y avoir des périodes plus difficiles, prévient le coach Hervé Coudray, qui a fait monter le club deux fois en trois ans. A ce moment-là je vous rappellerai ce que vous m'avez posé comme questions. La saison est encore longue. Vous imaginez, il y a six matchs en décembre."