Replay du vendredi 20 novembre 2020

Dans “Hyper”, Hervé décrit son quotidien et ses états d’âme de manière délibérément tourmentée et directe

Un journal de bord entièrement écrit et composé par Hervé.

L’album est disponible depuis juin dernier
L’album est disponible depuis juin dernier -

Originaire d’une ville dortoir coincée entre Versailles et Trappes, Hervé a longtemps grandi à l’ombre de l’ennui. Et c’est d’abord dans le sport à haute dose, le football avant tout qu’il trouve le salut.  

Puis vient la musique. Entre temps, il y aura les moments de galère, les journées de travail sans lendemain comme cette expérience d’homme de ménage qu’il rejoue dans son clip “Le premier jour du reste de ma nuit”.  

Écartelé à ses débuts entre le hip-hop et les musiques électroniques, Hervé s’essaie d’abord au beatmaking avant de fonder plus tard Postaal, un duo électropop franco-anglais salué en France comme outre-Manche.  

Lors d’une pause dans sa famille en Bretagne, entre deux tournées de Postaal, Hervé se remémore l’émoi de son tout premier concert juché sur les épaules de son père face à Jacques Higelin. Il passe à l’acte dans la foulée et s’essaie pour la première fois à chanter en français sur ses nouvelles productions. Hervé ne retournera plus en arrière. 

Des effusions amoureuses au groove imparable, des désillusions affectives, des pensées d’oiseau de nuit... Avec “Hyper”, son premier album, Hervé livre son âme en milliers de fragments, comme autant de mantras introspectifs et de refrains entêtants.  

Mots clés: