Replay du jeudi 10 septembre 2020

zoB'

La musique de zoB’ est photo-sensible, de celles qui noircissent à la lumière. Entre hip hop poétique et chanson électro, un projet audacieux, décalé et irrésistible.

zoB'
zoB'

zoB’ ne laisse pas indifférent, il live, il déconcerte, il brutalise, il légère. Sa musique est un combustible instable et fascinant : hip-hop, chanson électro, énergie punk. Sur scène, composé volatile, il bondit et il cherche à (en) découdre, celui d’un banal tricot rock. Trio certes mais insolite : Dandy Punk contrebasse, Gerbeck beat bidouille et zoB’, micro mitraillette. Noyau dur. Tout au long d’un live intense, l’explosion sera décomposée : la surprise, l’énergie, le souffle, la brisure, le repos, l’étreinte,... « Magret Dada », son dernier opus, est un nom qui dit tout : foutraque et généreux, authentique et décalé. Le projet a une ligne de conduite aussi mélodique qu’analogique, dont le nom délecte les connaisseurs : celle d’un clavier MS10.

La musique de zoB’ est photo-sensible, de celles qui noircissent à la lumière. Il y a danger à l’exposer, elle se déguste dans la pénombre de l’uppercut à la caresse. Si vous dansez sur la musique de zoB’, il est fort probable que vous ne sachiez pas sur quel pied. Peu importe : les bras, la nuque prendront le relais. zoB’ emprunte aussi les chemins de la colère, qu’il contient à bras le corps. Il cache les fêlures intimes au creux d’une langue noueuse et imagée. zoB’ ne cède à rien, pas même à la facilité. 

www.ozob.fr

https://www\.youtube\.com/user/zoB801

Mots clés: