Replay du dimanche 5 juillet 2020

Mermoz en parachute et des autruches affamées...

- Mis à jour le

Aujourd’hui, une légende de la seconde guerre mondiale, et de l'insolite au menu...

Pierre Clostermann
Pierre Clostermann © Getty - Daniel Simon / Gamma-Rapho

Dans ce nouveau numéro d'"Objectif Ciel", place à quatre folles histoires sur les aventuriers qui ont créé l’Aéropostale. Une émission réalisée avec la complicité de Fabrice Cruz et Reine Morison du nouveau site historique culturel L’Envol des Pionniers à Toulouse-Montaudran.

Vachet rencontre Clostermann

En 1925, une équipe réduite de deux avions parcourt le Brésil pour mettre en place les futures escales de la Ligne. Il est environ 6h du matin, les deux avions pilotés par Paul Vachet et Etienne Lafay se posent sur une plage de Santos. Le bruit des avions en approche au-dessus la ville alerte les habitants et plus spécialement les principaux membres de la colonie française qui affluent sur la plage. Les deux pilotes guettent avec intérêt l’arrivée du camion qui doit leur apporter l’approvisionnement en essence. Mais ce camion n’est pas en vue. L’équipage profite néanmoins de ce délai pour aller déjeuner dans l'un des grands hôtels bordant la plage...

Mermoz en parachute

Pour les vols transatlantiques, Mermoz essaie à Montaudran un Laté 28 à grand rayon d’action. Après quelques vols, le pilote programme une montée à pleine charge pour voir ce que la machine a dans le ventre. Il doit décoller avec 6 000 kg, monter à 5 000 m, piquer pour revenir à 4 000 m, puis donner toute sa puissance au moteur et tenir la plus grande vitesse possible pendant 3 minutes. Après une dernière vérification, Mermoz s’installe à son poste. Il repousse, comme à son habitude, le parachute que lui tend un mécanicien. Mais Didier Daurat n’est pas loin. Voyant son pilote refuser le parachute, il s’approche et insiste auprès de Mermoz...

Un Laté 28
Un Laté 28 - Domaine public

Les autruches de Villa Cisneros

A Villa Cisneros, toute la vie est concentrée à l’intérieur du fort espagnol car le Rio de Oro est peuplé de tribus maures dissidentes et dangereuses. Seuls les équipages de la Ligne en affectation dans cette escale cohabitent avec cette garnison espagnole perdue dans le désert. Les quelques habitants ont une vieille auto pratiquement hors d’usage mais qui parvient encore à se déplacer miraculeusement de quelques centaines de mètres. A la demande du gouverneur, Jean-René Lefebvre, le mécanicien de l’escale est chargé de la maintenir en l’état, dans la mesure du possible, et de donner des cours de mécanique aux soldats espagnols...

Corniche à Dakhla (anciennement Villa Cisneros)
Corniche à Dakhla (anciennement Villa Cisneros) © Getty - Henryk Sadura

Delaunay en feu

En 1928, en Amérique du Sud, après l’initiation du vol de nuit par Mermoz, les hommes de la ligne accomplissent chaque semaine des prouesses qui auraient été qualifiées de raids l’année précédente. Le pilote Henri Delaunay fait partie de ceux qui ont manifesté le plus de cran dans le service du courrier. C’est pourquoi le Directeur Pranville lui demande une nouvelle prouesse : rallier Rio de Janeiro à Buenos Aires dans la journée, c’est-à-dire voler plus de 2 000 km. Pour ce vol, le pilote est accompagné d’un journaliste et d’un opérateur de cinéma...

Jean Mermoz en 1932
Jean Mermoz en 1932 © Getty - Bettmann

Prolongez ces aventures en visitant le nouveau site de légende à Toulouse : L'Envol des Pionniers.

Mots clés: