Replay du dimanche 11 octobre 2020

Un notable argentin au sang chaud, et un baptême de l'air un peu spécial...

Deux anecdotes plus que rocambolesques...

Duel au sabre (illustration)
Duel au sabre (illustration) © Getty - FlamingPumpkin

Place aujourd'hui à deux histoires sur les aventuriers qui ont créé l’Aéropostale. Une émission réalisée avec la complicité de Fabrice Cruz et Reine Morison du nouveau site culturel L’Envol des Pionniers à Toulouse-Montaudran.

Duel en Amérique du Sud

En 1925, une mission de défrichage est à l’œuvre en Amérique du Sud pour établir le tracé de la Ligne. Les pilotes Etienne Lafay et Paul Vachet sont en route pour Buenos Aires, dernière étape de leur vol depuis Rio de Janeiro. A l’approche de leur destination, les deux Breguet XI' ont la surprise d’être rejoints en l’air par trois petits avions de tourisme argentins qui leur font escorte jusqu’au terrain d'El Palomar. Sur place, les équipages français sont chaleureusement accueillis par un grand nombre d’aviateurs et de militaires argentins ainsi que par les principaux membres de la colonie française de Buenos Aires, accourus malgré les 40 km de distance entre l’aérodrome et la capitale, et qu’il faut parcourir sur des routes ou des chemins souvent en très mauvais état. Le courrier est aussitôt remis au représentant des Postes Argentines, il s’agit du premier courrier aérien transporté de Rio à Buenos Aires, et même, du Brésil à l’Argentine. A El Palomar, le francophile Vicente Almandos Almonacid (photo ci-dessous) attend également l'appareil...

Vicente Almandos Almonacid, "El Condor Riojano", célèbre ingénieur et aviateur argentin
Vicente Almandos Almonacid, "El Condor Riojano", célèbre ingénieur et aviateur argentin - Domaine Public

Le baptême de Gabrol

Hiver 1928 à Montaudran, le pilote Delaunay embarque dans un Laté 28 flambant neuf. Son passager, Gabrol, s’installe entre les sacs de courrier. Gabrol est un mécanicien toulousain de la première heure, qui vous change un amortisseur, entoile une gouverne ou ressuscite un moteur avec une malheureuse trousse de plombier et sa débrouillardise. Il est affecté à Port-Etienne et n’a jamais pris l’avion. En l’air, Delaunay se faufile entre les flocons pour atteindre le Col du Perthus. La température d’huile augmente imperceptiblement tandis que le pilote franchit les Pyrénées. Ensuite, l’Espagne offre un splendide ciel immaculé et le pilote descend sur Barcelone en survolant la ville d’assez bas. Le thermomètre d’huile affiche maintenant une température assez étonnante, mais les indications anormales des instruments prouvent généralement qu’ils fonctionnent plus mal que le moteur ; ça n’entame pas la sérénité du pilote...

Un Latécoère 25
Un Latécoère 25 - Piero71 - Own work

Prolongez ces aventures en visitant le nouveau site de légende à Toulouse : L'Envol des Pionniers.

Mots clés: