Replay du vendredi 20 novembre 2020

Le sapin de Noël : chez vous, il est naturel ou artificiel ?

- Mis à jour le

Dès aujourd’hui, vous pouvez acheter votre sapin. Un décret autorise la vente chez les fleuristes et jardineries mais attention, il faut respecter plusieurs règles !

Chaque année, plus d'un foyer sur cinq achète un sapin de Noël
Chaque année, plus d'un foyer sur cinq achète un sapin de Noël © Getty

La magie de Noël est-elle enfin là ?

Plus que 34 dodos avant Noël… Beaucoup attendent cette période avec impatience !
Et bonne nouvelle pour ceux qui veulent prendre un peu d'avance et mettre un peu de magie en ces temps compliqués : vous avez la possibilité d'acheter votre sapin à partir d'aujourd'hui. Jusqu'à présent, seuls les magasins et boutiques dits "essentiels" étaient autorisés à ouvrir leurs portes. Les fleuristes ne pouvaient donc pas exercer leur métier mais un décret autorise désormais la vente des résineux

Une bonne nouvelle pour les producteurs et les acteurs de la profession pour qui la période des fêtes représente une bonne partie de leurs chiffres d'affaires annuels. Mais attention, pour les fleuristes qui souhaitent ouvrir et vendre leurs sapins, doivent le faire à l'extérieur (et non à l'intérieur) en installant un stand devant leur boutique ou sur le trottoir.        

Catherine Frechin, fleuriste à Dijon, attend les commandes pour la vente des sapins.
Catherine Frechin, fleuriste à Dijon, attend les commandes pour la vente des sapins. © Radio France - Stéphanie Perenon

La Bourgogne-Franche-Comté : championne des sapins !                 

La Bourgogne Franche Comté est la première région productrice de sapins. Chaque année, 1,5 million d’arbres, soit le quart de la production française, notamment grâce aux productions situées dans le Morvan, qui fournit le sapin de l'Elysée. 

Plantation de différentes espèces de "sapins de Noël", épicéas, Nordmann et Douglas, à Avosnes (Côte-d'Or), le 11 octobre 2020.
Plantation de différentes espèces de "sapins de Noël", épicéas, Nordmann et Douglas, à Avosnes (Côte-d'Or), le 11 octobre 2020. © Radio France - Thomas Nougaillon

"C'est un ouf de soulagement ! On ne se voyait pas passer Noël sans sapin !"

Quelques chiffres* sur les sapins naturels

  • 6,9 millions de sapins de Noël sont vendus chaque année en France soit un marché de 186 millions d’euros
  • Tous les ans, 5 millions de sapins naturels et 1 million de sapins artificiels sont vendus dans notre pays
  • En moyenne, 1 foyer sur 5 achète un sapin de Noël
  • Le sapin dit "Nordmann" (qui ne sent rien et qui ne perd pas ses aiguilles) caracole en tête des ventes avec 80 % des quantités vendues, devant le traditionnel "épicéa" qui lui, sent bon et perd ses aiguilles
  • Selon la taille désirée, il faut patienter entre 5 à 10 ans pour obtenir un sapin de Noël
En moyenne, les français dépensent 27,08€ pour acheter leur sapin de noël, sans compter la décoration
En moyenne, les français dépensent 27,08€ pour acheter leur sapin de noël, sans compter la décoration © Getty

Contrairement à de nombreuses idées reçues, les sapins coupés ne participent pas à la déforestation : ils sont plantés pour ce type de production et c'est une activité agricole à part entière. En moyenne, les français dépensent 27,08 euros  pour acheter leur sapin de noël, sans compter la décoration. Traditionnellement, la moitié des foyers l’achète avant le 9 décembre avant de le recycler après les fêtes

Désormais, la plupart des français se séparent de leur sapin en optant notamment pour le recyclage, à travers du compost élaboré après la période des fêtes. Plusieurs municipalités et communautés de communes côte-d'oriennes participent à cet effort pour la planète.

"On a hâte de l'avoir... et de le ramener enfin à la maison !"

Le sapin artificiel : néfaste pour l’environnement ?

Tous les ans sont achetés cinq millions de sapins naturels et un peu plus d’un million de sapins artificiels. Réalisés à partir du pétrole (une matière première non-renouvelable et polluante), la production des sapins en plastique est coûteuse en énergie et émet du gaz à effet de serre. A la différence d'un arbre naturel, il faut plusieurs années pour amortir ce type de sapin et bien qu'il soit réutilisable d'une année sur l'autre, les français le changent en moyenne tous les 3 ans. Ce n'est donc pas la meilleure des solutions pour protéger notre planète. 

"Privilégiez les sapins naturels du Morvan... et plutôt que d'aller en grandes surfaces, achetez-le chez un fleuriste ! Ils souffrent des mesures de confinement. Il faut les aider !"

"L'Open Bar" vous laisse la parole

Pour en parler, trois côtes d’oriens en direct chaque matin sur France Bleu Bourgogne au 03.80.42.15.15.
Chacun son domaine, chacun sa spécialité et tous viennent d’horizons différents :

  • Christelle Audigier – Ecrivain public et conseillère en communication (Zibéplume)
  • Thierry Evrard – Chef d’entreprise à Quétigny
  • Julien Guiraud – Chef du restaurant "Pourquoi Pas" rue Monge à Dijon

*chiffres basés sur l'étude KANTAR publiée en 2018