País Català, l'invité

Du lundi au vendredi à 12h48

A un peu plus d'un an de l'entrée de l'Espagne dans la CEE, Saint-Charles s'inquiète
A un peu plus d'un an de l'entrée de l'Espagne dans la CEE, Saint-Charles s'inquiète

Attentat, Saint-Charles et Espagne, Charlotte Julian, éclectique cette semaine de novembre 1984

Diffusion du lundi 11 novembre 2019 Durée : 2min

Alors que l'Espagne s'apprête à entrer dans la CEE, le marché Saint-Charles s'en inquiète. Ce qui n'empêche pas le chef Michel Oliver de venir y faire la promo des agrumes Spania...

Deuxième semaine de novembre 1984 et troisième attentat de l’année revendiqué par Resistancia catalana. Cette fois, dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 novembre, c’est la DDE avenue Joffre à Perpignan qui a été visée par la charge explosive. Objet de la revendication, la politique touristique sur le département. Plus tôt dans l’année, c’est à Sainte-Marie-la-Mer dans la résidence Ribourel (du nom du roi de l’immobilier des trente glorieuses) et à Montbolo, où la résidence d’un belge était visée, que Resistancia Catalana avait frappé. Évidemment le SRPJ est sur les dents pour retrouver la trace de l’engin explosif d’origine visiblement agricole.

Les publicités pour la grande distribution n'ont pas beaucoup évolué - Aucun(e)
Les publicités pour la grande distribution n'ont pas beaucoup évolué

Allez tiens, une fois n’est pas coutume, je vais vous faire un peu de promo pour la grande distribution. Bon, c’est une enseigne aujourd’hui disparue dont il est question. Du 5 au 10 novembre, Euromarché fête son anniversaire. On peut gagner une Super 5 ou un téléviseur couleur Philips tout ça en profitant de la présence de… Charlotte Julian. Faut dire qu’elle joue à domicile.

A quelques encablures de là, à Saint-Charles, le marché de production reçoit la visite du chef cuisinier star de TF1, Michel Oliver. Il est en pleine promotion pour les clémentines et les oranges « Spania ». Il évoque ses souvenirs perpignanais remontant à une trentaine d’années : « Alors que j’étais en junior au Stade Toulousain, j’ai croisé la route de l’USAP, de Sanac et de Roucariès. J’en suis revenu avec deux vertèbres luxées. » Visiblement sans rancune, il avoue rechercher une maison dans la vallée de l’Agly. Et alors qu’il vante les vitamines des agrumes, il en vient à évoquer le fast-food qui déferle alors sur la France. « Si on refuse le fast-food en bloc, on a perdu. Il faut en faire à la française. D’ailleurs c’est nous qui l’avons inventé avec le jambon beurre. Relevons le gant. Récupérons le, adaptons le et alors à notre tour nous l’exporterons. Acceptons, digérons, recréons », exhorte le chef. Ce n’est toujours pas encore gagné.

L'activité des transitaires sera impactée par l'arrivée de l'Espagne dans la CEE - Aucun(e)
L'activité des transitaires sera impactée par l'arrivée de l'Espagne dans la CEE - Capture Google

Restons dans la thématique de Saint-Charles. A la veille de l’entrée de l’Espagne dans le marché commun (ce sera le 1er janvier 1986, suivez ce lien pour en savoir plus sur l'Espagne et l'Europe), le centre international d’éclatement des fruits et légumes est inquiet. On sait le coup qui sera porté aux transitaires. Ce dimanche 11 novembre 1984 s’ouvre donc un colloque étonnant à Perpignan. Durant trois jours, une soixantaine de journalistes espagnols, allemands et français (déjà moteur le couple franco-allemand) se réunissent pour anticiper les conséquences de l’élargissement de la Communauté économique eurpoéenne (le Portugal et la Grèce adhèrent aussi début 86 à la CEE l’ancien nom de l’Union européenne). L’initiative est louable, seulement, à lire les minutes du colloque, seuls les politiques, qui plus est pour exprimer des visions chimériques, n’auront pris la parole.