Replay du lundi 30 septembre 2019

CRS, simulation et slips. Quel est le rapport ? Hé bien octobre 1969

Formation de gardiens de la paix à la CRS 58, conduite en simulateur, fréquentation routière et vol de slips à la gare de Cerbère font l'actualité en ce début octobre 1969.

Charge à Paris en mai 1968
Charge à Paris en mai 1968 © Getty - Reg Lancaster

C’est la première semaine d’octobre et nous plongeons cette semaine dans celle de 1969. En ce début de mois, la CRI 58 (Compagnie républicaine d’instruction) hébergée à la CRS 58 débute une session de formation de gardiens de la paix. Cinquième centre de France, il reçoit durant une quinzaine de jours 125 postulants à partir du jeudi 2 octobre. A Perpignan, c’est l’aspect pratique du métier qui est abordé avec, explique le capitaine Antomarchi, « une formation physique très poussée en pratiquant quotidiennement divers sports et les méthodes de self-défense ». Le secourisme et la protection civile sont aussi abordés. En deux mois, ce sont près de 600 jeunes aspirants de moins de 30 ans qui défileront. Écoutons encore le capitaine : « Cette formation fait d’eux des gardiens sûrs et efficaces de l’ordre public et des auxiliaires précieux de la protection civile. »

Entre le samedi 4 octobre et le mardi 7 octobre 1969, c’est à une drôle d’expérience que peuvent se livrer les clients de la station Shell du Sacré Coeur, boulevard Desnoyés, station tenue par M et Mme Sollet. Un simulateur de conduite y est installé et pas n’importe lequel puisqu’il permet de réaliser plusieurs tours du circuit de Brands-Hatch au volant d’une Lotus formule 3. Et on peut rouler à 200km/h. A l’issue, un cocktail sera servi. Boire ou conduire, on ne choisit pas. L’automobile club du Roussillon s’enorgueillit de ce choix : « Shell a fait le choix d’installer ce simulateur uniquement dans ses super stations services des villes françaises les plus importantes. »

Brands-Hatch, Lotus et Jim Clark et là c'est pour de vrai !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

On reste sur la route, mais la vraie celle-là. En ce début octobre 1969, la préfecture fait le bilan de la fréquentation routière durant le mois d’août aux postes frontières du Perthus, de Cerbère, du Col d’Ares et de Bourg-Madame. Au Perthus, il est passé 20 % de véhicules qu’en août 1968 soit pas moins de 670 000 ! Rien que le 15 août, 23 000 voitures ont franchi la frontière. Au col d’Ares se sont tout de même 75 000 voitures qui ont transité en un mois tandis qu’à Cerbère elles étaient 243 000 et à Bourg-Madame 435 000 !

L'autoroute A9 (archives)
L'autoroute A9 (archives) © Radio France - Nicolas Parent

Toujours à la frontière, mais ferroviaire cette fois et dans un tout autre registre, le mercredi 8 octobre 1969, les gendarmes de la Côte Vermeille, mettent fin aux agissements de sept cheminots de Cerbère et de deux de leur complices. Depuis plusieurs mois déjà, ils détournaient à leur profit des marchandises lors du transbordement des trains espagnols aux trains français. Eh oui, à l’époque, à cause de la différence d’écartement des rails, on faisait passer manuellement le fret d’un train à l’autre. C’est un jeune cheminot de 27 ans qui a été pris la main dans le slip si j’ose dire. En effet, il est surpris en flagrant délit alors qu’il escamote trois paquets de slips. Sous la pression, il ne tarde pas à balancer ses copains.

La gare internationale de Cerbère
La gare internationale de Cerbère © Radio France - Guillaume Clavaud

On termine ce flash back par une actu people. Le comédien aux 80 films dont la série des « Monocles », Paul Meurisse est en cure à Amélie les Bains durant toute la semaine pour préparer sa rentrée parisienne.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Ah tiens un mot de sport aussi. Pour son premier déplacement de la saison l’USAP se déplaçait à Condom dimanche 5 octobre et a été défait 11-3 tout comme Prades à Brive 26 à 3.