País Català, l'invité

Du lundi au vendredi à 12h48

En 1972, Perpignan compte sept cinémas au centre-ville
En 1972, Perpignan compte sept cinémas au centre-ville - Archives municipales Camille Fourquet Perpignan

En 1972, le plus jeune maire de France est catalan. Et il se marie...

Diffusion du lundi 20 janvier 2020 Durée : 2min

En janvier 1972, Rabouillet est dirigée par le plus jeune maire de France, Pierre Marty. Au Boulou, on danse tous les soirs et à Perpignan on a le choix pour le cinéma. Il y en a encore sept dont deux érotiques voire porno !

En cette troisième semaine de janvier 1972, après les agapes des fêtes, les Boulounencs ont droit à une prolongation festive. Car voici que se profile la fête patronale du village : la Saint-Antoine. Elle se déroule sur trois jours du 15 au 17 janvier et les organisateurs le disent « le toujours dévoué comité des fêtes se fait un plaisir de vous présenter un programme satisfaisant. » Bon et justement quel est le programme en 1972. Samedi 15 janvier d’abord, une course pédestre de 2,5 km dans l’après-midi. Puis, le soir, une nuitée dansante. Le lendemain dimanche, place aux sardanes et rebelote, grand bal. Enfin, le lundi 17 janvier, radio crochet et jeux sont au programme ainsi que de nouvelles sardanes. La fête s’achevant, vous l’aurez deviné, par un grand bal.

Le programme 2020 de la fête de la Saint-Antoine du Boulou - Aucun(e)
Le programme 2020 de la fête de la Saint-Antoine du Boulou

Direction les Fenouillèdes maintenant pour une tout autre fête à Rabouillet. Le maire de la commune, Pierre Marty s’y marie le dimanche 16 janvier 1972. Et alors me direz-vous ? C’est que le premier magistrat de la commune est unique en France. Il est en effet depuis les dernières municipales de mars 1971, le plus jeune maire de l’Hexagone car né en 1949. Faites le calcul, ça lui fait 23 ans. Il épouse une Thuirinoise de 20 ans, Pierrette Delos. Eu égard à sa qualité de maire, on compte parmi l’assistance, le préfet, de nombreux édiles locaux dont le sénateur maire de Thuir, Léon-Jean Grégory. Tout ce petit monde se rend ensuite en l’église Notre Dame de la Victoire où le curé doyen, l’abbé Trognou célébre l’union religieuse.

En 1972, Pierre Marty (23 ans) épouse Pierrette Delos (20 ans) - Aucun(e)
En 1972, Pierre Marty (23 ans) épouse Pierrette Delos (20 ans)

Moins joyeux est le sort d’Yvon Poudroux, agent des ponts et chaussées réunionnais. Depuis une semaine, il est en grève de la faim à Prades pour protester contre sa mutation arbitraire et demande sa réintégration dans les services de l’équipement de la Réunion. Soutenu par le PSU (il a d’ailleurs reçu une lettre de Michel Rocard son premier secrétaire) et la Ligue des Droits de l’Homme, il est l’un des nombreux Réunionnais à pointer du doigt l’ordonnance du 15 octobre 1960 dites ordonnance Debré qui autorise le déplacement de fonctionnaires issus des DOM pour raisons politiques. Cette ordonnance sera également le prétexte au déracinement de milliers d’enfants « importés » en Métropole pour repeupler les départements dont la natalité étaient en berne.

Le Familia (ou l'Alcazar) se situait le long de la basse après la passerelle qui donne sur la place des Variétés à l’emplacement actuel de la résidence « Terrasses du Castillet » - Aucun(e)
Le Familia (ou l'Alcazar) se situait le long de la basse après la passerelle qui donne sur la place des Variétés à l’emplacement actuel de la résidence « Terrasses du Castillet » - Archives municipales Camille Fourquet Perpignan

Allez on termine sur une note plus gaie et divertissante avec le programme des cinémas de Perpignan de cette troisième semaine de janvier 1972. Ils sont au nombre de sept à l’époque et il y en a pour tous les goûts. Le Castillet projette « La Folie des Grandeurs », Le Nouveau Théâtre diffuse « Un dimanche pas comme les autres », Le Paris reste dans sa programmation dédiée aux plus de 18 ans avec « L’Enfer de l’érotisme », Le Perpignan met « Ton Mari cet inconnu » à l’affiche, le Familia propose « Le Chat miaulera Trois fois », Le Français émoustille avec « La Résidence » interdit aux moins de 18 ans, enfin l’Orion donne à voir « Le Decameron » de Pasolini. Quand on vous dit qu’il y en a pour tous les goûts.

La salle du Nouveau Théâtre. Ill était à l’angle de la rue général Legrand et quai Bourdan à la place de la résidence « le Méridien » - Aucun(e)
La salle du Nouveau Théâtre. Ill était à l’angle de la rue général Legrand et quai Bourdan à la place de la résidence « le Méridien » - Archives municipales Camille Fourquet Perpignan
Mots clés