País Català, l'invité

Du lundi au vendredi à 12h48

Une usine à Paulilles, une cache dans les Albères. La dynamite fait l'actu en 1983
Une usine à Paulilles, une cache dans les Albères. La dynamite fait l'actu en 1983 © Maxppp - Jean-Pierre Amet

En 1983, cette semaine était explosive : usine Nobel de Paulilles et cache d'armes et "Vive les Femmes" !

Diffusion du lundi 16 septembre 2019 Durée : 3min

A la mi-septembre 1983, les ouvriers de l'usine d'explosifs de Paulilles s'inquiètent de leur avenir. A quelques kilomètres de là, une cache d'armes est découverte. Pas très fun. Heureusement, la comédienne perpignanaise Michèle Brousse tourne dans "Vive les Femmes" inspiré de la BD de Reiser

« Le site de Paulilles est classé et le restera ». Le 16 septembre 1983, c’est un vendredi, Huguette Bouchardeau alors ministre de l’Environnement résume ainsi le rendez-vous qu’elle vient d’avoir à Paris avec trois membres du comité d’entreprise de l’usine Nobel qui craignent pour l’emploi, le président de la FENEC (fédération pour les espaces naturels et l’environnement catalans) et Renée Soum alors députée des PO. « Il ne saurait être question d’un déclassement qui permettrait de bâtir dans cette baie encore préservée un quelconque complexe immobilier », ajoute-t-elle.

L'usine de Paulilles a fermé en 1984, aujourd'hui le site est géré par le conseil départemental - Aucun(e)
L'usine de Paulilles a fermé en 1984, aujourd'hui le site est géré par le conseil départemental - capture Google Earth

On l’a oublié, mais le site de Paulilles a longtemps été la convoitise des promoteurs immobiliers qui voulaient en faire une marina. Elle ne verra jamais le jour et l’usine fermera définitivement un an plus tard.

Pour en savoir plus sur Paulilles, réécouter le Micro Reportage d'Edith Llatas

En cette mi-septembre 1983, un stock d’explosif (ben oui encore) est découvert dans un mas des Albères, le mas Auget, sur la commune d’Argelès. Un mas en ruine, précisons le, situé au-dessus du château de Valmy. Des bidons de nitroglycérine, du plastic, des détonateurs, des mèches lentes, des munitions. La situation de la planque est stratégique (l’Espagne est à 5 km à peine) et on pense alors à un arsenal destinés aux séparatistes basques ou catalans. Les gendarmes et policiers sont sur les dents.  

Le Mas Auget déjà en ruine en 1983 est situé sur les hauteurs de Valmy dans les Albères - Aucun(e)
Le Mas Auget déjà en ruine en 1983 est situé sur les hauteurs de Valmy dans les Albères - capture Google Earth

La cache a été découverte sur la base d’un renseignement. De la balance, on ne sait rien. Le commissaire Pétillon du SRPJ lâche juste en ce jeudi 16 septembre 1983, « les explosifs ont été détruits ; ils se sont avérés d’une très forte puissances ».

Tout ça n’est pas très fun à vrai dire alors que se profile l’automne. Heureusement, j’ai du sexy en magasin et de l’humour vache. Le 18 septembre 1983, c’est un dimanche, s’achève le tournage à la Grande Motte (ça ne s’invente pas) de Vive les Femmes d’après le dessinateur Reiser. Et qu’est-ce que ça a à voir avec les P.-O. me demanderez-vous perfidement ? Parmi les comédiennes et donc les femmes que Reiser fêtent se trouve une Perpignanaise : Michèle Brousse. Comment s’est-elle retrouvée embarquée dans cette aventure ? « L’an dernier j’ai joué à la Gaîté Montparnasse l’adaptation théâtrale des albums de Reiser. Ça a très bien marché. C’était déjà sous la direction de Claude Confortès et il m’a demandé de jouer aussi dans le film. » Est-elle une vraie perpignanaise, elle l’actrice qui réussit à Paris ? « J’y ai passé toute mon enfance et mon adolescence et mes parents y sont toujours hôtelliers. » Euh d’ailleurs, tout le monde se souvient de la chanson du film : « Dites, ça vous dirait d’aller tirer un coup avec moi à l’hôtel ? »

Sortie du film, la Perpignanaise Michèle Brousse va retourner au théâtre et écrire avec son copain du théâtre de Bouvard, un certain Bruno Gaccio, oui oui, celui qui quelques années plus tard deviendra l’un des auteurs phares des Guignols de l’Info. Pas mal pour la petite perpignanaise fille d’hôteliers. 

Pour en savoir plus sur Michèle Brousse vous pouvez visiter son site.

Pour finir sur une note cocasse, l’annonce d’un spectacle qui se déroulera le vendredi 23 septembre 1983 et qui constituera le récital d’adieu de Violeta Duarte. Violeta s’est produite le 13 août 2019 place de la République à Perpignan. Elle est longue la tournée d’adieu.