Replay du samedi 27 février 2021

Emblème non-essentiels de la culture parisienne

Elles font la promo de nos artistes depuis 200 ans et se sentent un peu « non essentielles » en période de pandémie.

Une colone Morris
Une colone Morris © Getty

Nans, dites-nous pourquoi nos fameuses Colonnes Morris sont importantes ?

Au milieu du XIXe siècle, dans Paris, c’est un peu le Far West ! Avec l’apparition de nouveaux lieux pour s’arsouiller, les publicités poussent comme des champipis. On en placarde sur les murs, les arbres, mais surtout sur les urinoirs publics (qui servent à la fois de latrines et de panneaux d’affichage). C’est le deux en un de l’époque, si vous voulez ! Et c’est à Berlin qu’une solution est trouvée pour remettre de l’ordre dans tout ce cirque. Construire des colonnes dédiées uniquement à la publicité et interdire l’affichage sauvage. L’imprimeur Morris sentant le bon filon et les pépettes que cela pourrait lui rapporter, chipe alors l'idée et installe ses propres colonnes dans notre capitale. En refourguant par la même occasion son nom. Les Colonnes Morris voient le jour. 

Pas très fair-play tout ça ! Et pourquoi des colonnes et pas de simples panneaux ?

En fait, Morris remarque que les odeurs de pissou ont tendance à repousser les passants. Etrange, non ?!? Il installe donc des colonnes loin des urinoirs pour que les badauds puissent les lire. C’est finalement qu’une question de marketing : pour acheter le produit, mieux vaut ne pas patauger le pipi. En fonte, leur toiture est composée d’une marquise hexagonale, décorée de six mufles de lions. Le tout est surmonté d’un dôme et d’une flèche. D’autres babioles viennent ensuite s’ajouter comme le bandeau où sont notés les mots “Spectacles” et “Théâtre”. Les colonnes Morris deviennent rapidement un emblème pour tous les artistes.

Et aujourd’hui ? Elles ont toujours la cote ?

Oui... mais ça sent le roussi pour elles. Elles sont démontées, depuis plusieurs  années, les unes après les autres, pour être remplacées par des colonnes identiques aux anciennes. Exit la fonte et le fer ! Bonjour le composite de fibres de lin, de matériaux recyclables et autres inventions écolos ! 

Mots clés: