Replay du samedi 30 janvier 2021

Montorgueil : une charmante bouse !

Le quartier Montorgueil ! L’un des quartiers les plus sympathiques de Paris, avec son marché pittoresque et ses cafés-terrasses “so frenchy” !

Le quartier Montorgueil
Le quartier Montorgueil © Getty

En y foulant le pavé, on pose nos pieds…. 

….dans la bouse !!!! 

Plaît-il ???

Vous avez peut-être déjà remarqué que le quartier est légèrement pentu, comme construit sur une butte. Et bien, elle est totalement artificielle. C’est du carton-pâte. Du postiche. Du papier mâché. Cette butte frelatée n’est composée en réalité que des immondices des parisiens du Moyen-Age. Entre le Xe siècle et le XVe siècle, les parigots vont avoir comme petit pêché mignon d’entasser leurs déchets en plein milieu des rues. Ils choisissent alors le Mont-Orgueil pour en faire une décharge publique. Un amas de déchets, d’épluchures, de rognures, d’ordures va s’accumuler au fil des ans pour former une espèce de boue immonde des plus nauséabondes.

Sympa ! Ca donne envie de s’y promener.

"Moi, j'aime encore les pissotières. J'aime encore l'odeur des poubelles". C’est pas Renaud qui vous contredira. Mais au risque de décevoir tous ceux qui ont des goûts olfactifs particuliers, les choses change avec la construction de l’église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle. On tasse au maximum cette gadoue. On nettoie à grands coups de jets d’eau et on recouvre le tout par un joli pavé bien lisse, tout-beau-tout-propre.

En gros, on met la poussière sous le tapi !?!

En gros….oui ! Il faut attendre les années 1820, pour prendre conscience que nos aïeuls étaient de vrais Mimi Cracra. On découvre que cette montagne de fange "où les phoques les plus informes rampent et se tordent" (pour citer notre bon vieux Musset) s’étend sur près de 16 mètres de hauteur !

Mais alors pourquoi vous voulez que l’on aille s’y promener ?

Parce que les cafés-terrasses, dont vous parliez au début, commencent à me manquer terriblement. Sans eux, impossible de flirter. Donc le moment venu, quand cette pandémie sera vaincue, il sera grand temps d’y descendre quelques fûts.

Mots clés: