Paris Positif

Du lundi au vendredi à 09h50

Concours de Nouvelles RER B
Concours de Nouvelles RER B

Concours de nouvelles du RER B

Diffusion du lundi 10 décembre 2018 Durée : 2min

Le RER B, deuxième ligne la plus fréquentée d’Europe,dessert 47 gares, traverse 8 départements et transporte, chaque jour, 900 000 voyageurs. Parmi eux, il ne fait aucun doute que se cachent des nouvellistes talentueux de tous les âges que la SNCF, la RATP et Daniel Picouly se proposent de découvrir du 3 décembre 2018 au 10 janvier 2019.

Pour ce faire, l’écrivain Daniel Picouly, Prix Renaudot 1999 pour L’Enfant léopard et finaliste du dernier Prix Goncourt pour Quatre-vingt-dix secondes, lance un défi aux futurs participants au concours de Nouvelles du RER B en les invitant à poursuivre le récit autour de la thématique de la rencontre qu’il a spécialement imaginé pour eux :

Rencontre au prochain arrêt

« Prochain arrêt : La Plage ! » Maurice sourit. Il y a un arrêt, mais toujours pas de plage. Juste de la ville. Qui a bien pu donner ce nom à cet arrêt ? Maurice n’aura pas la réponse. C’est son dernier jour au volant de son bus. « Prochains arrêts : Laplace, Luxembourg, La plaine Stade de France, Sevran Beaudottes, Aéroport Charles de Gaulle. » Demain, Maurice conduira une rame du RER B. Un aiguillage en forme de rêve. Clignotant. Maurice n’a qu’un regret. Il n’a pas retrouvé le film dans lequel un autobus s’échappe à la mer. Du noir et blanc. Année cinquante. Un autobus à plateforme. Maurice avait promis ce titre à un voyageur. Un habitué. Il monte à « La Plage ». Il faut tenir ses promesses. Gamin on lui avait promis la mer. Il ne l’avait jamais vue. Et après. Ça ne compte pas. Voilà l’habitué. Ouverture des portes. Bonjour ! Fermeture. Clignotant. « Alors monsieur Maurice,vous avez retrouvé le titre du film ? Tant pis. Demain ! » Maurice s’en veut. Il n’y aura pas de demain. Feu rouge. « Attendez, j’ai mieux. Et si on allait à la mer ? » Le feu passe au vert… »

Pour participer au concours, il suffira donc, du 3 décembre au 10 janvier, de déposer la suite de l’histoire initiée par Daniel Picouly, dans la catégorie d’âge de son choix (jeune public ou adulte), sur le site dédié. Une seule contrainte est à respecter : proposer un texte entre 1 000 et 6 000 signes.