Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Nouveau job
Nouveau job © Getty - PhotoAlto - Eric Audras

Bien s'intégrer dans son nouveau job

Diffusion du lundi 1 octobre 2018 Durée : 3min

Jean Philippe de Gentilly (94) nous pose la question suivante : « Nous sommes le 1r Octobre : je démarre cette semaine ma période d’essai dans une nouvelle entreprise.Je suis un peu stressé, assez timide, et je ne connais personne, à part mon supérieur direct. Avez-vous des conseils pour m’aider à m’intégrer rapidement et faire bonne impression ? »

Que dire à Jean Philippe pour partir sur de bonnes bases dans son nouveau job ?

Premier conseil : présentez-vous à un maximum de gens dès le premier jour. N’attendez pas que les gens viennent vers vous :  Allez au contact ! Je sais que ça n’est pas facile, surtout si vous êtes d’une nature réservée mais c’est indispensable. Concrètement, osez dire bonjour dans l’ascenseur, abordez les gens devant la machine à café.. Soyez simple : dites votre nom, dites que vous êtes nouveau et interrogez les gens sur ce qu’ils font. Les premiers jours sont le moment idéal pour faire du relationnel, pour vous faire repérer et surtout pour poser toutes sortes de questions pratiques. (par exemple, comment travaillent les différents services, quels sont les bons restos pour le midi.. ) Bref, construisez-vous des repères, et montrez en même temps votre motivation à vous intégrer.

Deuxième conseil dans le même ordre d’idées : Rapprochez-vous d’un ancien qui pourrait être votre guide dans l’entreprise. Choisissez ou faites-vous désigner par votre chef, un collègue qui connait bienles usages et les codes de l’entreprise et qui saura vous faire gagner du temps pour votre intégration. Pensez aussi à demander aux RH s’il existe un livret d’intégration ou un parcours d’intégration prévu pour les nouveaux embauchés.

Dernier conseil : faites dès maintenant un point avec votre supérieur pour clarifier ses attentes à votre sujet. Ne restez pas dans le flou. Si quelque chose n’est pas clair sur votre fonction ou vos objectifs,osez demander une clarification et des éléments factuels. Votre inexpérience dans la boite vous autorise beaucoup de questions. Sans compter que votre curiosité apparaitra comme une marque positive d’investissement.

Est-ce qu’il y a aussi quelques erreurs à éviter quand on arrive dans un nouvelle entreprise ? 

Certainement. Ce que j’appelle les attitudes extrêmes. À commencer par trop de discrétion. Si personne ne sait que vous avez intégré l’équipe d’ici mercredi, ce n’est pas bon signe pour vous. Je viens de le dire : Allez-vous présenter à vos collègues dès ce matin si votre chef ne l’a pas fait de lui-même.

À l’inverse, évitez aussi de vous montrer trop sûr de vous, à la limite de l’arrogance. Ok, vous avez un œil neuf car vous arrivez : vous voyez des choses qui vous surprennent : mais restez dans le questionnement.N’en profitez pas pour critiquer en comparant à votre ancienne entreprise. Ce serait maladroit et mal perçu. Restez ouvert, curieux : observez les usages, les codes internes et synchronisez-vous.

Et puis, repérez ce que j’appelle les « fâcheux » et gardez vos distances avec eux. Les fâcheux, ce sont des collègues dans la critique systématique. Vous savez, ceux qui ont tout vu et qui sont blasés. Plus rien ne trouve grâce à leurs yeux, alors ils critiquent et ils dénigrent. Fuyez les ! Ils risquent de vous démoraliser et de nuire à votre image dès votre arrivée.

Idem pour les « mangeurs de temps et d’énergie » : ceux qui vous accrochent pour le déjeuner ou dans les couloirs et qui ne vous lâchent plus. Protégez-vous de leur côté gluant.

Pour finir, mettez-vous vite dans vos fonctions : c’est le meilleur moyen de vérifier que vous avez fait le bon choix en acceptant ce nouveau job.