Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Un stagiaire en apprentissage
Un stagiaire en apprentissage © Getty - Igor Emmerich

Comment aider votre stagiaire à prendre confiance en lui ?

Diffusion du jeudi 10 janvier 2019 Durée : 4min

Bernard de Paris nous pose la question suivante : « Je suis le responsable d’un jeune étudiant de BTS en alternance dans ma petite entreprise. Je me rends compte qu’il manque beaucoup de confiance en lui. Il ne prend pas d’initiative, il répète qu’ilne connaît pas nos méthodes de travail. Moi je trouve qu’il a du potentiel. Comment puis je l’aider à avoir plus confiance en lui dans le travail ? »

Qu’est ce qu’il est possible de faire dans ce cas là ?

D’abord, ça me paraît important de garder à l’esprit que le manque de confiance en soi chez un jeune adulte, c’est assez normal. Pourquoi ? Avoir confiance en soi, ça repose sur deux éléments : C’est savoir qu’on peut s’appuyer sur ce qu’on sait faire, sur nos capacités, et c’est aussi savoir qu’on peut compter sur d’autres ressources comme la relation avec un ou plusieurs proches. Pour vérifier qu’on peut s’appuyer sur ses capacités, il faut vivre des expériences de terrain. Et c’est ce que propose le travail en alternance : vivre des expériences pratiques pour exercer ses compétences ! Et se rendre compte que l’on réussit des choses !

Donc si vous avez la responsabilité d’accompagner un jeune dans ses premiers pas professionnels, vous devez d’abord mesurer avec lui, ce qu’il est capable de faire pour lui confier des première missions adaptées à son niveau. Agissez progressivement et pensez bien à débriefer avec lui pour vous assurer qu’il prend confiance.

Félicitez le, encouragez le si ça a bien marché. Et renouvelez les choses en augmentant la difficulté ou la complexité des tâches. C’est un chemin d’apprentissage qui demande que vous soyez assez disponible au départ, et patient.

Si votre stagiaire fait des erreurs, parlez en avec lui, en lui demandant pourquoi ça n’a pas marché selon lui. Demandez lui comment il compte faire pour que ça marche mieux la prochaine fois. C’est de cette manière que vous lui permettez d’apprendre autant de ses réussites que de ses échecs.

Est-ce que c’est une bonne idée de répéter régulièrement à son jeune apprenti qu’il est capable et qu’il va y arriver ?

Oui bien sûr, c’est important de le lui dire au départ, mais le répéter trop souvent pourrait finir par devenir contre productif. Si vous répétez tous les jours à votre stagiaire qu’il va y arriver, alors qu’il ne progresse pas, vous cherchez à le convaincre mais lui pourrait se braquer en pensant que vous vous trompez !

Plutôt que de chercher à le convaincre à tout prix par des mots, faites en sorte qu’il puisse se convaincre lui même par des expériences. Pour ça, donnez lui l’occasion de s’exercer, et surtout de progresser. C’est par l’expérience vécue qu’il reprendra confiance dans ses capacités. Et s’il se décourage ou s’il se dévalorise, ne cherchez plus à le contredire par des mots, proposez lui de continuer à faire juste pour apprendre, pour expérimenter. Rappelez lui aussi que devenir un professionnel, c’est long, et qu’il faut accepter de se tromper pour réussir ensuite. Pour pouvoir réussir et prendre confiance, il faut avoir la permission de se tromper !

Dites lui que vous attendez de lui qu’il progresse, bien plus qu’il ne réussisse tout ce qu’il a à faire, du premier coup. En enlevant un peu de cette pression de tout réussir tout de suite, vous permettez à votre stagiaire de se concentrer davantage sur ce qu’il a à faire et de ne pas resté obsédé par le résultat.  Et jour après jour, la relation avec votre étudiant deviendra pour lui un soutien, une ressource. Et avec son entrainement,  il devrait rapidement reprendre confiance en lui.