Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

La garde alternée
La garde alternée © Getty - PeopleImages

Comment expliquer la garde alternée à votre enfant ?

Diffusion du mercredi 12 juin 2019 Durée : 4min

Céline de Courbevoie nous pose la question suivante : « Je suis séparée du père de ma fille depuis 2 ans. Le juge pour enfants vient de rendre sa décision de garde alternée. Je dois l’annoncer à ma fille. J’ai peur qu’elle le prenne mal car je suis moi même contrariée sur certains points. Comment gérer cette situation ? Pouvez vous m’aider ? »

Quelle est la meilleure façon d’annoncer la garde alternée à son enfant, après la décision du juge ?

Comme c’est toujours un moment délicat , souvenez vous qu’en tant que parent, vous avez besoin d’être émotionnellement disponible pour aborder le sujet sereinement.

Un parent divorcé ou séparé, c’est avant tout une personne impliquée émotionnellement. Si la décision du juge sur cette garde alternée vous a fortement impacté, prenez d’abord le temps d’en parler avec unproche de confiance. Vous avez besoin de digérer votre colère ou votre déception avant d’en parler avec votre enfant.

Rappelez vous que sa réaction sera influencée par votre attitude. Quand vous vous sentirez prête, choisissez un moment de calme. Et abordez les choses de façon simple : ce qui intéresse votre enfant, c’est de savoir concrètement ce que la décision du juge va entrainer dans sa vie quotidienne. Soyez concrète.

L’idéal bien sûr, c’est de l’avoir préparé à cette décision en amont.Et à présent, l’important, c’est de lui expliquer que ces changements de vie ont été décidés par un juge, spécialiste du bien être des enfants. Précisez lui que le juge a fait ce choix car il a considéréquec’était la meilleure solution pour votre enfant. Donnez du crédit à cette décision. Dites que quand les adultes n’arrivent pas à se mettre d’accord, c’est un juge qui tranche, et que tout le monde doit respecter sa décision.

Votre respect de la loi, c’est aussi un apprentissage pour votre enfant. Prenez ensuite le temps d’accueillir les réactions de votre enfant et de répondre à ses questions. Votre enfant aura besoin d’être rassuré.

C’est en particulier le moment de lui redire votre amour solide et inconditionnel. Insistez sur le fait qu’avoir 2 maisons n’empêche pas de s’aimer fort et que ses deux parents l’aimeront toujours, même s’ilsont décidés de vivre séparément à partir de maintenant.

Est ce qu’il y a aussi des erreurs à éviter, ou des maladresses à ne pas commettre, lorsqu’on explique cette garde alternée à son enfant ?

Oui il y a quelques maladresses à éviter. Comme celle d’exprimer des critiques sur la décision du juge. Pour accepter les choses, votre enfant a besoin de sentir que vous êtes respectueuse vous même de la décision du juge. Donc évitez de dire que vous trouvez cette décision injuste ou trop dure.

Ne vous placez pas en victime pour exprimer votre colère ou vous faire plaindre : votre enfant n’a pas à devenir votre confident ou votre allié. Il n’a pas à prendre parti pour telle ou telle chose. Ce n’est pas sa place, et vous risquez de le perturber beaucoup en l’impliquant dans des considérations d’adultes.

Une autre maladresse à éviter, c’est celle de critiquer son autre parent. Pour l’équilibre de votre enfant, il est primordial que l’image de ses deux parents soit préservée. Critiquer l’un des parents, c’est critiquer indirectement l’enfant qui est l’héritier de ce parent. Evitez absolument de porter atteinte à son identité.

Enfin, si votre tristesse vous échappe, ne trichez pas. Expliquez à votre enfant que vous êtes émue. Et précisez qu’il n’y est pour rien. Les enfants ont souvent le réflexe de se considérer responsable de la tristesse de leurs parents ou même de leur séparation.

Soyez claire sur ce point : la séparation est une affaire d’adultes, les enfants n’y sont pour rien. En revanche, tout le monde est concerné par la décision du juge et chacun doit s’y soumettre.