Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Un manager encourage son équipe pour la faire progresser
Un manager encourage son équipe pour la faire progresser © Getty - Pixelfit - E+

Comment faire progresser sans décourager ?

Diffusion du jeudi 20 juin 2019 Durée : 3min

Samy de Bagneux nous pose la question suivante : « Je suis manager d’une petite équipe de vendeuses. Elles se plaignent souvent que je suis trop critique et pas assez positif dans ma façon de les diriger. En fait, j’essaie de les rendre plus efficaces, mais c’est difficile. Avez vos des conseils pour faire progresser sans décourager ? »

Est-ce que c’est possible, en tant que manager, de faire des critiques, d’être exigeant sans décourager ?

Non seulement c’est possible, mais c’est très souhaitable. C’est une des compétences attendues d’un chef d’équipe que de savoir communiquer correctement avec ses collaborateurs, pour évaluer leur travail d’une part, et aussi pour les aider à progresser.

L’outil de communication et de management le plus utile dans ce domaine, c’est le célèbre feed-back. Le fameux retour d’informations sur le travail effectué. Comme son nom l’indique en anglais, ce retour doit être nourrissant. Nourrissant ça veut dire qu’il va contenir des éléments utiles, pour permettre à la personne qui le reçoit d’apprendre, donc de progresser, mais aussi de se sentir soutenue.

Quand vous délivrez vos feed-back à votre équipe, si vous n’êtes que dans le jugement négatif, ou si vous insistez essentiellement sur ce qui ne va pas en oubliant de pointer ce qui est bien, vos propossont perçus comme injustes et décourageants. Vos collaboratrices se disent : «  quoi que je fasse, ça ne va jamais ! A quoi bon faire des efforts ! »

Et c’est comme ça que s’installent le découragement et les blocages relationnels. À partir de maintenant, prenez conscience que pour faire progresser une équipe, votre rôle de manager, c’est d’abord de créer un climat de confiance et de stimulation. Pour çà, savoir exprimer des encouragements,des félicitations et des remerciements, c’est essentiel.

Pour aider à progresser, pointer ce qui fonctionne, c’est aussi utile que de pointer ce qui reste à améliorer. Soyez vigilant à ce bon équilibre dans vos remarques.

Alors concrètement, est ce qu’il y a une bonne façon de faire pour évaluer le travail effectué par quelqu’un sans le décourager ?

Commencez par choisir le moment de vos feed-backs. Votre interlocuteur doit être réceptif, disposé à écouter. Sachez repérer les moments propices pour donner et recevoir un feed-back. Evitez par exemple de le faire juste après un rendez vous client difficile ou une réunion tendue. C’est souvent contre productif. Laissez l’émotion retomber avant de faire un feed-back.

Deuxième conseil : commencez toujours votre feed-back par ce qui est positif ou ce que vous avez apprécié. C’est une manière de soutenir les efforts de votre collaboratrice, de l’encourager à continuer. Et ne vous limitez pas : il y a forcément plus d’une chose bien faite dans le travail effectué. Donnez 3 ou 4 points positifs. Abordez dans un deuxième temps les choses à améliorer. Et limitez le nombre : 10 points d’amélioration, c’est trop d’un coup ! C’est décourageant ! Evoquez surtout les 2 ou 3 points à améliorer qui vous semblent les plus urgents.

Troisième conseil : Donnez des exemples clairs, des éléments factuels pour être mieux compris. Demander de rendre un dossier au plus tard vendredi midi, c’est plus concret que de demander de le rendre dansles meilleurs délais. Et terminez  votre feed back par un court échange sur ce qui vient d’être dit : Remerciez votre collaboratrice, et répondez à ses éventuelles questions ou ses remarques.

Enfin, rappelez vous qu’il est aussi intéressant que vous sachiez recevoir vous même le feed-back de vos équipes. N’hésitez pas à demander à vos collaborateurs un retour sur tel ou tel point spécifique devotre management. C’est une bonne façon de montrer que tout le monde peut progresser : vos équipes sur leurs résultats, et vous sur votre management.