Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

achats compulsifs
achats compulsifs © Getty - Westend61

En finir avec les achats compulsifs

Diffusion du mardi 4 décembre 2018 Durée : 4min

Elisabeth de Boissy saint Léger nous pose la question suivante : « Je suis une acheteuse compulsive. Avec les fêtes de fin d’année qui approchent, je repère les offres alléchantes et je dépense à la va-vite. Je ne fais pas de listes : j’achète sur un coup de cœur sans vraiment réfléchir. Pouvez vous m’aider à comprendre et à limiter ces dépenses superflues ? »

Qu’est-ce qui nous amène à devenir des acheteurs compulsifs ?

Nos motivations à acheter, à consommer comme on dit, sont multiples. Et l’achat compulsif est à décoder pour chaque personne. La question à se poser, c’est pour quoi achetez vous ? En 2 mots pour quel but ? Commencez par vous observer au moment de vos achats. Car vous l’avez constaté, dépenser de façon excessive alors que votre compte en banque est déjà dans le rouge, ce n’est pas logique. Voilà pourquoi je vous invite à mettre le focus sur vos émotions plutôt que sur des explications.

Il se peut que vous achetiez suite à des frustrations : l’acte d’achat devient alors une compensation à cette frustration. Vous avez subi des contrariétés au bureau, vous vous sentez seul en ce moment, certains compensent par la nourriture. Vous, vous partez faire du shopping.

Le stress, le mal être sont aussi des états qui peuvent favoriser les dépenses excessives ou les achats compulsifs. Pour vérifier cette hypothèse, observez les moments pendant lesquels vous vous lancez dans votre shopping frénétique. Et vérifiez votre état du moment.

Il se peut aussi qu’à travers vos achats de cadeaux pour les autres, vous cherchiez à satisfaire un besoin de reconnaissance. Qu’est ce que vous cherchez à montrer ou à obtenir en dépensant autant ? Avez vous particulièrement besoin de vous sentir aimé ou apprécié ? Et vous pensez peut être qu’en couvrant les autres de cadeaux, vous recevrez plus d’affection ou d’attention.

Enfin, votre acte d’achat est il sous tendu par une certaine excitation ? Vous "kiffez" comme on dit à l’idée de faire une bonne affaire, ça vous rend dingue de saisir les promotions, et vous achetez les choses par lots sans réfléchir à l’utilité que vous en aurez ensuite.

Prenez le temps de ce questionnement pour réfléchir à la meilleure stratégie pour commencer à limiter vos dépenses.

C’est important de comprendre ce qui se passe, mais comment sortir de ces dépenses excessives. Est ce que vous avez des astuces pour ça ?

Oui, j’ai quelques astuces basiques et efficaces à vous proposer. En ces périodes d’avant Noel, laissez la carte bleu à la maison. Fonctionnez avec de l’argent liquide, que vous retirerez une fois par semaine au distributeur.

Faites la liste des cadeaux que vous voulez offrir à vos proches à la maison, à tête reposée. Partez en repérage sur internet pour vous faire une idée des prix. Fixez vous un budget par objet. Ou un budget global pour tous les cadeaux que vous répartirez ensuite. Surtout évitez de vous promener dans les magasins à la recherche d’une idée. En traversant les rayons, vous allez être tenté et c’est là que vous risquez d’exploser votre budget. Donc rentrez dans les boutiques seulement avec une idée précise en tête.

Et pour finir, évitez les moments de shopping seul, quand vous vous sentez frustré, contrarié ou affamé. C’est là que vous prenez le plus gros risque de retomber dans votre compulsion d’achat. Apprenez à ritualiser vos moments de dépense. Et avant un achat imprévu, demandez vous : « est ce que j’en ai vraiment besoin ? » Au moindre doute, reportez votre achat à demain. Et il est fort probable que vous serez passé à autre chose en n’y pensant plus.

Dernière astuce : mettez chaque jour, une toute petite somme dans une tire lire, et à la fin du mois, faites vous plaisir en découvrant le total. Sortez dépenser joyeusement la somme obtenue ! C’est une bonne façon de se donner l’impression de dépenser spontanément sans compter et de rester raisonnable !