Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Collègues et néanmoins amies
Collègues et néanmoins amies © Getty - Luis Alvarez - DigitalVision

Être ami avec son chef : est-ce possible ?

Diffusion du jeudi 14 mars 2019 Durée : 3min

Yvan de Fresnes nous pose la question suivante : « Mon collègue qui est un ami va devenir mon chef prochainement. Nous nous voyons souvent à l’extérieur pour faire du sport et nos familles se connaissent bien. Je me demande si notre amitié peut continuer maintenant qu’il est devenu mon supérieur ? Comment faire pour que ça se passe bien ? » 

Est-ce que c’est conciliable d’être ami avec son supérieur hiérarchique ?

C’est une question délicate car tout dépend du contexte de départ, et de la psychologie des deux personnes en présence. A priori, amitié et autorité, ça peut sembler incompatibles. Sauf si chacune des deux personnes accepte et sait gérer les paramètres changeants de cette relation.  Au travail, les responsabilités de chacun sont différentes et les décisions appartiennent à celui qui est le chef évidemment. L’autre doit l’accepter et être à l’aise avec ça.

Dans le privé, chacun est l’égal de l’autre, et personne ne décide pour l’autre. La question qui se pose maintenant est : est ce que chacun d’entre vous arrive à passer facilement d’un cadre de fonctionnement à l’autre ? Avez vous assez confiance l’un en l’autre pour vivre les tensions qui peuvent exister dans le milieu professionnel. C’est là qu’une certaine maturité relationnelle est nécessaire.

Ce qui est particulier aussi dans le cas de notre auditeur, c’est que l’amitié existait avant que l’un des deux ne devienne le chef de l’autre. Ils peuvent s’appuyer sur une bonne connaissance mutuelle pour entretenir leur complicité. Pour autant, il me semble utile que les deux amis aient une discussion franche, et qu’ils mettent en place un cadre clair sur l’attitude de chacun, notamment au travail. Il ne faudrait pas que la légitimité du chef soit mise en défaut par une trop grande proximité amicale par exemple.

Plus que jamais, dans ce type de situation, le dialogue permet de poser un cadre, et de prévenir les malentendus ou les difficultés qui peuvent apparaître. Difficultés entre eux, mais aussi vis à vis des autres collègues qui connaissent la situation et qui peuvent rendre les choses délicates. Donc amitié possible mais avec vigilance.. 

Justement, si les choses se tendent, par exemple dans le contexte professionnel, comment faire pour rester ami avec son chef ? 

C’est là qu’il y a des arbitrages à faire et des décisions à prendre. En cas de tensions, si votre ami est aussi votre chef, la question à vous poser devient : qu’est ce qui est le plus important à vos yeux ? Certains choisissent dans ce cas là de renoncer à la relation professionnelle pour sauver l’amitié. Cela peut consister à changer de service ou d’entreprise. D’autres préfèrent donner la priorité au travail en prenant  une certaine distance avec l’amitié et l’affection.

Mon premier conseil est de ne pas attendre que les choses soient trop tendues pour réagir. Si vous notez des changements de comportements, si vous entendez des réflexions inhabituelles, provoquez une discussion rapidement. Le pire serait que la confiance soit entamée et qu’une certaine compétition ou rivalité liées à l’entreprise ne s’installent. Cela empêcherait de pouvoir se parler avec transparence.

Mon deuxième conseil est de rester attentif, et compréhensif vis à vis de votre ami. Chaque relation est unique et elle évolue : comprendre ce qui vous lie à votre ami, savoir ce que vous appréciez chez lui est toujours utile. Ce sont les fondements de la relation. Appuyez vous dessus, tout en acceptant d’éventuelles évolutions importantes. Une amitié n’est jamais garantie à vie. Misez sur le dialogue régulier pour entretenir la complicité dans la durée.