Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Une relation difficile
Une relation difficile © Getty - Jamie Grill

Faciliter la relation entre mon fils et son beau père

Diffusion du vendredi 2 novembre 2018 Durée : 3min

Samantha de Villiers-sur-Marne nous pose la question suivante : « Mon fils a 14 ans. Je me suis séparée de son père il y a un an. Et je viens de rencontrer un homme avec lequel je voudrais refaire ma vie. Mon fils l’a rencontré une fois, mais il a du mal à l’accepter. Il le critique souvent,ou il le compare à son père pour le dénigrer. Que puis je faire pour améliorer la situation ? »

Comment est ce qu’on peut aborder la relation entre un enfant et son beau père, dans une recomposition familiale ?

Ce n’est jamais simple, mais il y a deux éléments très importants à articuler dans ces situations de recomposition familiale : le temps et le dialogue, c’est à dire l’écoute. Il y a derrière les séparations, les reconstructions de couple beaucoup d’émotions à gérer : les peurs, les tristesses, les colères. Tout çà demande évidemment du temps et un peu de savoir faire: chacun avance à son rythme, avec sa sensibilité et sa propre compréhension des choses.

Pour répondre à notre auditrice, je dirai que la relation que vous construisez avec votre nouveau compagnon va se faire parallèlement à celle que votre fils va construire avec ce futur beau père que vous lui amenez.Mais acceptez que votre fils ait besoin de temps. Les choses sont très nouvelles pour lui .

Donc, ne précipitez rien, et surtout permettez à votre fils d’exprimer ses peurs, ses regrets, à travers les critiques qu’il formule. Cela fait partie du processus de changement. Prenez du recul et traduisez ses reproches sur une échelle d’expression émotionnelle. 

Par exemple, si votre fils vous dit « je ne l’aime pas, il n’est pas cool comme papa ». Utilisez cette remarque pour décoder l’émotion cachée derrière les mots. A votre avis, de quoi a peur votre fils ? Amorcez un dialogue au lieu de lui prouver qu’il a tort ou de chercher à le convaincre. Questionnez le : « Qu’est ce qui te fait dire çà ? »

Et rassurez le ensuite en disant par exemple : « Cet homme ne va pas remplacer ton père. C’est mon nouveau compagnon. Je comprends que tu ne l’apprécies pas pour l’instant. Tu vas prendre ton temps pour le connaître. Mais sache que je l’apprécie et que j’aimerais que vous puissiez vous apprécier aussi quand vous vous connaîtrez mieux. »

Plus votre fils sentira qu’il est accepté dans ses ressentis, plus il verra que vous le comprenez et que vous lui laissez du temps pour faire son chemin, plus vous faciliterez cette nouvelle relation.

Est ce que vous suggérez aussi à notre auditrice de prévoir au début des rencontres progressives entre son fils et son compagnon ?

Oui c’est une bonne idée. Samantha, vous pouvez faire en sorte que votre fils et votre nouveau compagnon se rencontrent au départ sur des moments limités. Par exemple, organisez un déjeuner à l’extérieur, puis une autre fois un déjeuner à la maison.  Prévoyez aussi de pouvoir faire une activité tous les 3, par exemple aller au cinéma. Prenez aussi le temps de dialoguer régulièrement avec lui, pour lui préciser le rôle qu’occupera votre nouveau compagnon.

Votre compagnon ne remplace pas le père de votre fils, mais votre fils lui doit quand même respect et obéissance en tant qu’adulte. Vous pouvez aussi en parler avec votre nouveau compagnon pour qu’il soit rassuré sur sa place. Mais rappelez vous que votre attitude patiente, ouverte et bienveillante va jouer un rôle essentiel dans cette situation.

Vous n’avez pas le pouvoir de faire que votre nouveau compagnon et votre fils s’entendent bien, mais vous avez tout de même une grande influence sur la réussite de ce projet.