Replay du jeudi 28 février 2019

Faites des feed-backs professionnels motivants

Un entretien avec son manager
Un entretien avec son manager © Getty - Kamon Supasawat

Thierry de Bobigny nous pose la question suivante : « Je voudrais rendre mon équipe de collaborateurs plus performante. J’ai entendu parler de la culture du feed-back qui est très efficace pour faire progresser les gens. Pourriez vous m’en dire plus ? Comment utiliser la technique du feed-back avec mes collaborateurs ?»

Quel est le lien entre feed-back et performance en entreprise ?

Comme son nom l’indique en anglais, faire un feed-back, c’est nourrir celui qu’on évalue par un retour d’informations. Ce n’est pas seulement faire une évaluation et dire ce qui ne va pas. Savoir donner un bon feed-back à un collaborateur, c’est savoir l’informer sur ce qu’il fait bien, pour qu’il continue. Mais c’est aussi lui faire un retour sur ce qu’il pourrait améliorer pour progresser.

Et en fonction de la manière dont vous vous y prenez, votre feed-back de manager peut donc être stimulant, constructif. Mais il peut aussi créer de la démotivation et du découragement s’il est mal délivré.

La culture du feed-back, c’est donc savoir utiliser le feed-back comme un outil de communication qui enrichit la relation entre collaborateurs et managers. Et c’est aussi faire du feed-back un outil puissant de développement de compétences et de performances. Mais pour cela,

il y a des conditions à mettre en place et quelques consignes  à respecter. Dans beaucoup d’entreprise, le feed-back est redouté car il est utilisé uniquement comme un outil d’évaluation et de critiques. Beaucoup de managers font un feed-back uniquement lorsqu’ils ont noté des dysfonctionnements à corriger. Et ils se contentent de dénoncer tout ce qui ne va pas. Ce qui est très démotivant.

Pour que le feed-back s’installe positivement dans votre quotidien professionnel, il est important d’apprendre à le faire en suivant une méthodologie testée, simple et efficace.

Alors quels sont vos conseils pour délivrer un feed-back efficace et motivant ?

Le premier conseil, c’est de choisir le moment de vos feed-backs. Votre interlocuteur doit être réceptif, disposé à écouter. Sachez repérer les moments propices pour donner et recevoir un feed-back. Evitez par exemple de le faire juste après un rendez vous client difficile ou une réunion tendue. C’est souvent contre productif. Laissez l’émotion retomber avant de faire un feed-back.

Deuxième conseil : commencez toujours par ce qui est positif. Il y a toujours des points positifs à mettre en valeur. C’est une manière de soutenir les efforts du collaborateur, de le stimuler à continuer. En reconnaissant ce qui va bien, vous vous montrez juste et encourageant. Abordez dans un deuxième temps les choses à améliorer. Pour ça, faites des demandes claires, précises.

Ne vous contentez pas de pointer ce qui ne vous convient pas. Et c’est mon troisième conseil : soyez toujours spécifique, concret dans ce que vous dites, que ce soit en positif ou en négatif. C’est sur ces bases factuelles que vous pourrez mieux discuter. Faites de ce moment de feed-back un échange constructif, motivant.

Donc n’hésitez pas à faire des feed-backs régulièrement. Pas seulement, une fois par trimestre en entretien.

Enfin, rappelez vous si vous voulez installer une culture du feed-back avec votre équipe, il est aussi important que vous sachiez recevoir vous même le feed-back de vos équipes. N’hésitez pas à demanderà vos collaborateurs un retour sur tel ou tel point spécifique de votre management. C’est une bonne façon d’entretenir un climat d’échange et d’ouverture si propice à la performance. 

Mots clés: