Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Un imprévu professionnel
Un imprévu professionnel © Getty - Paul Bradbury - CaiaImage

Faites face plus facilement aux imprévus

Diffusion du mardi 2 avril 2019 Durée : 3min

Patricia de Torcy nous pose la question suivante : « Je suis quelqu’un qui panique assez facilement à la moindre difficulté : je me sens vite dépassée quand je dois gérer deux ou trois choses en même temps. Je ne sais pas pourquoi j’ai tendance à me noyer dans un verre d’eau comme on dit. Avez vous des conseils pour m’apprendre à relativiser et gérer ma panique intérieure ? »

Est-ce qu’on peut dire que se noyer dans un verre d’eau, c’est en lien avec une forme de manque de confiance en soi ?

C’est effectivement une des explications. Si vous manquez de confiance en vous, vous doutez de vos capacités à faire et à réussir ce que vous entreprenez. Vous vous laissez envahir par des pensées du type «  Oh là là, je n’y arriverai jamais ! ». Et vous risquez de paniquer, de vous sentir perdus, incapables de faire face à la situation.

On constate souvent ce genre d’attitude chez des personnes qui ont été soit dévalorisées dans leur enfance. Soit trop protégées. Elles n’ont pas assez eu l’occasion d’éprouver leurs capacités à s’adapter à l’imprévu. Donc aujourd’hui, au moindre imprévu, elles se sentent dépassées, elles ont besoin de tout contrôler. Et comme les choses semblent leur échapper, elles ressentent une angoisse, ou un sentiment de panique.

L’autre aspect de la situation, c’est que si vous ressentez souvent ce sentiment de vous noyer dans un verre d’eau, il serait intéressant de voir comment réagit votre entourage. Il est possible qu’en manifestant ce sentiment de panique, vos proches volent à votre secours systématiquement. Vous avez donc aujourd’hui un bénéfice secondaire lié à ce genre de situation : votre panique vous apporte de la reconnaissance des autres, peut être même une prise en charge.

À moins que votre sentiment de panique ne vous permette de lutter contre une forme d’ennui ou qu’elle vous détourne d’autres sujets plus importants que vous ne souhaitez pas aborder. Ce sont d’autres bénéfices secondaires possibles. Donc prenez le temps d’y réfléchir avant de voir comment vous pourriez apprendre à gérer les choses autrement.

Comment faire si on veut apprendre à ne plus paniquer au moindre imprévu ? Quels sont vos conseils ?

Prenez déjà un peu de recul. Rappelez vous qu’une vie sans imprévus n’existe pas. Donc ne voyez  pas les imprévus comme des problème ou des catastrophes : voyez l’imprévu comme une situation à gérer. Quand l’imprévu arrive, prenez une grande respiration. Dites vous : voilà une chose que je n’avais pas prévue. Ca arrive à tout le monde. À présent, qu’est ce que je peux faire concrètement ? » Cherchez ce qui est prioritaire et à votre portée, et faites le.

Apprendre à se focaliser sur ce qui dépend de nous aide à avancer efficacement. Ensuite, il serait bon que vous vous souveniez de situations passées dans lesquelles vous avez su faire face. En revenant sur ces petites réussites, vous allez renforcer en vous la croyance que vous êtes capables de gérer les choses et que vous savez vous en sortir.

Dernier point : personne ne vous demande de savoir tout gérer parfaitement. Par besoin de contrôle et de perfectionnisme, certaines personnes se rajoutent beaucoup de pression inutile dans les situations d’imprévus. Vous ne saurez peut être pas prendre la bonne décision tout de suite. Et alors ? Décidez de lâcher prise sur votre besoin de perfection : faites au mieux et voyez ce qui se passe. 

Si malgré tout çà, vous restez en grande difficulté par rapport aux situations d’imprévus, alors faites appel à un thérapeute : il y a des éléments plus inconscients à mettre à jour pour régler la situation.