Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Une jeune femme timide
Une jeune femme timide © Getty - Sitiwat Nakha - EyeEm

Je suis mal à l'aise quand on me complimente

Diffusion du lundi 29 octobre 2018 Durée : 3min

Olivia de Draveil nous pose la question suivante : « Je me sens très mal à l’aise lorsqu’on me félicite. Que ce soit sur ma tenue vestimentaire ou quand je réussis quelque chose, je suis hyper embarrassée. Je rougis, je minimise les choses ou je fais semblant de ne pas comprendre. J’aimerais pouvoir réagir autrement. Pouvez vous m’aider ? »

Comment expliquer qu’on puisse avoir du mal à recevoir un compliment, alors que c’est quelque chose de gentil ? 

Eh bien pour surmonter votre difficulté ou votre malaise systématique à recevoir un compliment, il faut d’abord comprendre ce que vous vous dites intérieurement quand vous recevez un compliment. Qu’est ce compliment signifie pour vous ? C’est de cette interprétation que découlent votre ressenti et votre réaction. Pour vous aider à y voir plus clair, prenons quelques exemples.

Il arrive que le compliment soit reçu comme un honneur, une marque d’estime trop forte. Vous vous dites que vous ne méritez pas un tel compliment. Dans ce cas, refuser le compliment peut traduire un manque d’estime de vous même. Vous ne vous sentez pas digne du compliment. Ca, c’est une chose assez courante chez les personnes qui n’ont pas été beaucoup félicitées dans l’enfance. Elles ne supportent pas d’être complimentées pour ce qu’elles sont, ou elles ne supportent pas le compliment quand elles n’ont pas accompli une chose extraordinaire. Comme la personne a une faible estime d’elle même, elle doute tout le temps de la sincérité du compliment. Et logiquement, elle le refuse.

Autre cas de figure, le compliment est parfois reçu comme un encouragement à faire toujours mieux. On vous félicite pour votre dossier bien traité, et vous comprenez qu’on attend de vous que ce soit toujours comme çà. Vous vous dites «  je vais devoir me maintenir à ce niveau d’excellence pour chaque dossier ». Cette pression intérieure va évidemment vous mettre mal à l’aise par rapport aux compliments.

Enfin, pour certains, être félicité c’est difficile, car ça veut dire accepter de recevoir quelque chose. Comme on reçoit un cadeau. Et l’idée de se sentir redevable les empêche d’être simplemen tà l’aise et reconnaissant.

Alors, si on veut pouvoir accepter les compliments simplement, qu’est ce qu’on peut faire ou se dire à partir de maintenant ?

Première chose, une certaine distance, une certaine clairvoyance par rapport aux compliments. Rappelez vous notamment que le compliment qui vous est adressé exprime d’abord le point de vue de l’autre. Si je vous dis « Votre présentation est excellente » c’est d’abord mon avis, ce n’est pas forcément une réalité incontestable. Donc sachez accepter un point de vue extérieur avec simplicité, et gardez le positif de ce qui est dit.

Donc la meilleure réponse à un compliment, c’est dire « merci » avec un sourire et c’est tout. Si ça vous fait vraiment plaisir, vous pouvez l’ajouter. Mais apprenez à recevoir ce que l’autre vous dit, sans le commenter, ni le minimiser. Restez dans l’ouverture et la bienveillance avec vous même.

Enfin, vous pouvez aussi vous entraîner à faire vous même des compliments aux autres : c’est un excellent moyen de se familiariser avec l’art du compliment. A condition d’être sincère et de rester proportionné à la situation. Et vous en profiterez pour observer les réactions des autres face à vos compliments. Vous verrez que c’est bien agréable d’être face à quelqu’un qui sait recevoir ce que vous lui dites… et ça vous aidera peut être à en faire de même !