Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

la musique : un plaisir, une joie
la musique : un plaisir, une joie © Getty - Westend61

Les bienfaits d'écouter de la musique

Sandra de Paris nous pose la question suivante : « Je n’écoute pas beaucoup de musique car aucun style ne m’attire plus qu’un autre. J’ai lu récemment que la musique peut être utilisée pour se sentir mieux ou se soigner. Pouvez vous m’en dire plus ? Auriez vous des conseils pour m’aider à profiter de ces bienfaits de la musique ? »

Pourquoi est-ce qu’écouter de la musique nous fait autant de bien ?

Parce que la musique qui nous plait agit sur notre cerveau et, en quelque sorte, elle le transforme. Ce n’est pas moi qui le dit, mais les neuroscientifiques qui ont constaté qu’écouter de la musique qui nous plait, ça active une zone du cerveau qu’on appelle le circuit de la récompense. Ce circuit, il nous fait produire de la dopamine (le neuromédiateur du plaisir et du désir), de l’ocytocine (hormone de l’amour), de la sérotonine, et des endorphines qui calment nos douleurs et nous procurent du bien-être.

Certaines musiques vont donc apaiser nos angoisses, agir comme des antidépresseurs, elle vont favoriser notre concentration et même stimuler notre mémoire : elles nous replongent dans le passé et elles nous font sentir à nouveau des émotions liées à nos souvenirs. Les chansons sont souvent « la bande son de nos souvenirs », donc elles peuvent évidemment être associées à des souvenirs agréables ou désagréables. Et, on peut utiliser volontairement la musique comme une source de stimulations positives : c’est le cas des grands sportifs qui ont souvent leur chanson rituelle ou fétiche avant les compétitions. C’est la  chanson qui déclenche en eux l’adrénaline nécessaire à l’esprit de compétition.

La musique stimule, mais elle est aussi utilisée pour soigner et apaiser. Il faut savoir qu’aujourd’hui de nombreuses études scientifiques sont menées pour continuer à développer la musicothérapie ( c’est à dire l’utilisation de la musique pour apaiser les souffrances psychiques). L’utilisation de la musique est testée par exemple dans des salles d’opération, en réanimation, ou pour accompagner des patients atteints de troubles comme l’anxiété, la dépression, ou encore la maladie d’Alzheimer ou les troubles liés à la maladie de Parkinson.

Est-ce qu’on peut utiliser soi même la musique comme remède pour se soulager ou se faire du bien quand on est triste par exemple ?

C’est une bonne idée et d’ailleurs beaucoup d’entre nous le font naturellement : dans des moments de tristesse, ils écoutent de la musique, et souvent de la musique triste d’ailleurs. Ça peut paraître surprenant car on pourrait imaginer que la musique tonique ou joyeuse leur ferait plus de bien. En fait, il s’agit d’une stratégie souvent inconsciente motivée par plusieurs raisons :

Pour certains, la chanson triste permet d’évoquer le souvenir d’une personne disparue en y associant de la tristesse. C’est donc une manière d’intensifier temporairement leur tristesse, pour la ressentir pleinement et mieux s’en défaire ensuite. Le chagrin que provoque la chanson triste aide à se défaire de sa peine pour tourner la page..

Pour d’autres, dans la chanson triste, il y a des mots qui correspondent aussi à la situation vécue, et ça peut leur donner la sensation d’être compris et soutenu dans un moment difficile. Enfin, la musique peut agir comme une compagnie, elle permet d’échapper au silence et au vide parfois trop lourds à supporter. 

Alors ce soir, fête de la musique, profitez en pour écouter de la musique : la musique sera omniprésente. C’est l’occasion d’associer des chansons ou des airs à ce moment festif, pour pouvoir ensuite les réécouter et revivre vos émotions agréables quand bon vous semble.

Et si vous voulez utiliser la musique pour votre bien être au quotidien, créez la playlist de vos airs favoris, et pensez à l’écouter, chaque fois que vous avez besoin de retrouver du bien être instantanément.

Activez votre circuit de la récompense, emplissez vous d’endorphines : la musique, c’est une source de plaisirs, à consommer sans modération..