Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

une adolescente se sent isolée
une adolescente se sent isolée © Getty - JGI-Jamie Grill

Mon ado n'a pas confiance en lui

Diffusion du mercredi 3 octobre 2018 Durée : 3min

Anaïs de Suresnes (92) nous pose la question suivante : « Mon fils ainé est un ado de 15 ans. Depuis un an, je le sens mal à l’aise dans tout ce qu’il fait. J’ai l’impression qu’il a perdu confiance en lui. Il doute beaucoup de lui : il a même tendance à se dévaloriser dans les conversations. Comment puis-je l’aider à retrouver confiance en lui ? »

Pourquoi est ce que c’est fréquent pour un ado de manquer de confiance en lui ?

Eh bien parce qu’être ado, c’est vivre des changements dans sa tête et dans son corps. C’est rentrer dans l’âge adulte sans savoir comment s’y prendre. Voilà déjà des éléments qui créent de l’incertitude. Et puis, rappelez vous qu’avoir confiance en soi, ça veut dire avoir confiance en ses capacités. C’est savoir qu’on pourra s’appuyer sur ces fameuses capacités quand une situation le demandera. 

A 15 ans, l’ado manque d’expériences de vie. Il est en attente d’aller vivre des expériences pour éprouver ses capacités et les développer. En tant que parent, votre mission, c’est donc d’accompagner votre ado à vivre ses expériences, parfois au risque qu’il rate, car c’est en faisant par lui-même qu’il va le plus apprendre. Concrètement, adoptez une attitude qui encourage à ce qu’il fasse lui même, une attitude qui le soutient. Ne soyez pas trop présent, et évitez de créer une pression sur la réussite systématique.

L’ado doit sentir que vous avez confiance en lui : il doit se dire qu’il peut essayer, réussir et aussi rater, sans que cela soit un drame. Pour bien vivre la possibilité de réussir, il a besoin de la possibilité, je dirai même la permission de rater.  A l’issue de l’expérience, félicitez le s’il a réussi bien sûr. S’il a raté, aidez le à comprendre ce qui n’a pas marché et encouragez le à refaire. N’en faites pas trop dans les encouragements : ne jouez pas le « parent fan ». Les ados le sentent et l’effet est contre productif. 

Restez simple et authentique.

Et quand un ado a tendance à se dévaloriser, comment est-ce qu’on peut l’aider ?

Dans ce cas, écoutez, questionnez, et ne cherchez pas à le convaincre qu’il a tort de façon frontale. Dire juste « Je sais que tu es formidable » pour compenser l’image négative qu’il a de lui, c’est pas mauvais, mais ça ne suffit pas pour qu’il change de point de vue.  Reprenez plutôt les mots ou les expressions qu’il utilise et qui le dévalorisent et apportez une correction. 

Par exemple s’il dit « j’ai raté mon devoir de maths,  je suis nul » Reformulez en disant « je vois que tu as raté ton devoir c’est vrai. Mais ne généralise pas : ça ne veut pas dire que TU es nul, pour moi, ça veut dire que tu as encore à travailler sur ce sujet. »

Aidez le à bien séparer ce qu’il est, de ce qu’il fait. Rater, c’est pas être un nul, c’est avoir agi d’une manière qui ne convient pas. Et ça se corrige. Enfin, osez confier à votre ado quelques responsabilités adaptées à lui. Confiez lui par exemple une tâche domestique, ou demandez-lui de vous rendre un service. Ça lui permettra de se sentir utile et ça valorisera l’image qu’il a de lui-même.

Et rappelez-vous que la confiance en soi, c’est un processus. Rien n’est figé. On peut donc perdre confiance en soi, mais aussi regagner confiance en soi. Et c’est dans des actions même toutes petites que les choses se transforment.