Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Un enfant qui dort avec sa mère
Un enfant qui dort avec sa mère © Getty - Tim Clayton - Corbis

Mon enfant veut dormir dans notre lit de parents

Diffusion du mercredi 28 novembre 2018 Durée : 3min

Pascale de Paris nous pose la question suivante : « A la moindre occasion, notre fils a tendance à vouloir venir dormir avec son père et moi. Nous ne sommes pas toujours assez fermes pour le renvoyer dans sa chambre, surtout quand il débarque en pleinenuit et que nous sommes fatigués. Est ce que c’est un problème de l’autoriser à dormir avec nous ? Et comment réagir lorsqu’il vient nous retrouver ? »

Qu’est-ce que l'on peut dire à Vanessa ?

Ce n’est pas du tout une bonne habitude de laisser votre enfant venir dormir dans votre lit de parents. Il est important de savoir résister à cette demande de l’enfant. Pourquoi ?

En psychologie, on dit que dormir avec ses parents, ça maintient l’enfant dans une position œdipienne : c’est à dire que l’enfant entretient le sentiment qu’il fait couple avec un de ses parents, ou même les deux. Or le lit conjugal, c’est un espace d’intimité du couple : l’enfant n’y a donc pas sa place. À coté de cette notion psy, je dirai qu’empêcher votre enfant de dormir dans le lit conjugal, c’est bon pour lui à plusieurs titres : d’abord vous lui permettez de faire les renoncements nécessaires pour bien se développer affectivement.

Ensuite, en tant que parent, vous êtes au cœur de votre mission avec cette affaire de dodo, car vous accompagnez votre enfant vers son autonomie. Dormir seul, c’est un apprentissage. Votre enfant doit lefaire. Comme il fait l’apprentissage de marcher seul. Ça lui évitera plus tard d’avoir besoin de dormir avec quelqu’un pour être serein, pour se sentir sécurisé. Ou bien, ça lui évitera aussi de veiller tard jusqu’à épuisement tellement il redoute d’aller se coucher seul.

Dormir seul c’est donc un apprentissage au même titre que d’autres apprentissage : Et c’est bien que les deux parents en aient conscience pour afficher une position commune, une attitude solide sur laquelle l’enfant s’appuie pour grandir.

Qu’est ce qu’on peut dire à notre enfant quand il insiste pour venir dormir dans notre lit ?

Eh bien, dites lui par exemple : « Les enfants ne dorment pas avec leurs parents. Tu as ton lit pour dormir seul. Les adultes dorment seuls ou avec la personne qu’ils aiment. Et quand tu seras grand, tu pourras choisir de dormir seul ou avec ton amoureux ou ton amoureuse, mais pour l’instant, tu dors dans ton lit. Et papa et moi dans le nôtre. »

N’hésitez pas à être ferme : ce cadre solide, constant, est toujours sécurisant pour l’enfant. Et il le teste régulièrement en revenant à la charge. Alors Tenez bon !

Au moment de se coucher, avant de partir dans le sommeil, l’enfant a besoin d’entendre que le lien qui vous unit est solide, et qu’il va durer.

Il veut s’assurer symboliquement que vous serez bien là demain, quoi qu’il arrive. Donc rassurez le. Dites le lui.

Et s’il vient vous rejoindre en pleine nuit, à cause d’un cauchemar, prenez le temps de le calmer, de le câliner et raccompagnez le dans

son lit. Il comprendra que vous êtes plus fort que les cauchemars.

Et d’ici quelques temps, votre enfant va intégrer que vous êtes bien présent, de jour comme de nuit, tout en restant à votre place, et lui à la sienne. Il ne vous sollicitera plus car il saura que la règleest incontournable.

Et rappelez vous que les repères importants doivent rester solides

car ils sont plus structurants pour un enfant. Il se sent sécurisé

et il peut grandir plus confiant et serein.