Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

s'associer en affaire
s'associer en affaire © Getty - Maskot

Trouver son associé en affaires

Diffusion du lundi 25 mars 2019 Durée : 3min

Bruno de Maurepas nous pose la question suivante : « Je me lance dans l’ouverture d’un commerce à la suite d’une reconversion. Je réfléchis à l’idée de m’associer avec un ancien collègue. On se connaît bien et on s’entend bien. Mon entourage me dit d’être prudent. Avez vous des conseils pratiques pour réussir une association en affaires ? » 

Quelles sont les bonnes questions à se poser avant de décider,ou pas, de s’associer ?  

J’en ai retenu 3 pour vous simplifier les choses. 

D’abord pourquoi vouloir vous associer ? Bien vous connaître et vous apprécier est une bonne base, mais cela ne suffit pas à justifier une association constructive. Comme dans un projet de vie commune, en affaires il faut d’abord partager une vision commune, avec des valeurs communes : Prenez le temps de vérifier concrètement que vous rêvez bien du même projet. Mesurez si vous êtes d’accord sur les objectifs et la stratégie de développement de votre entreprise. 

Qu’est ce que chacun va apporter au projet commun ? Il y a 3 grands types d’apports possibles : L’argent pour le financement, les biens matériels ( des locaux par exemple), et l’expertise liées à vos compétences et à votre expérience. Pour ça, il est très important de rédiger un pacte d’associés qui est un document qui contractualise les conditions de fonctionnement de votre association, et en particulier les solutions prévues si les choses se passaient mal.

Enfin, quelles sont les compétences de chacun des associés ?S’associer n’a de sens que si vos compétences et celles de votre associé sont complémentaires. Ca signifie que chacun sera en charge de son domaine, et ça évite les risques de chevauchement d’activités etde responsabilités. On ne se marchera pas sur les pieds comme on dit !

Et sur le plan relationnel ou psychologique, quels sont vos conseils pour optimiser les chances de réussites d’une association en affaires ?

Là encore, 2 conseils simples : 

Faites appel dès le départ à des regards extérieurs avisés. Prévoyez ensemble qui seront vos interlocuteurs lorsque vous aurez besoin de conseils ? Idem quand vous aurez besoin d’un arbitrage sur des choix à faire ? A deux, le processus de décision est toujours délicat si chacun est l’égal de l’autre. Comment trancher en cas de différent ou de désaccord ? Avoir un conseil de plusieurs sages, c’est très utile pour prendre du recul, pour dépassionner les discussions, et pour  trouver un point d’accord. 

Prenez le temps d’analyser les personnalités de chacun des associés : sont elles compatibles ? 2 « têtes brûlées solitaires » qui veulent s’associer, ce n’est pas gagné !Chacun est il prêt à travailler en équipe, dans la confiance et le partage ? Autrement dit, le dialogue avec simplicité et franchise est il possible ? Prenez le temps de valider ces points essentiels.Pour cet aspect plus relationnel, n’hésitez pas à vous faire conseiller par un coach, ou par un professionnel du recrutement ou un spécialiste de la création d’entreprise à plusieurs.

Vous le voyez, s’associer en affaires, c’est une belle opération mais elle ne s’improvise pas si on veut la rendre pérenne il est important de bien se préparer, de bien s’entourer et de contractualiser les choses pour garantir les chances de succès.