Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Une dispute
Une dispute © Getty - Halfpoint Images

Sortez des reproches pour communiquer

Diffusion du mardi 14 mai 2019 Durée : 3min

Helena de Drancy (93) nous pose la question suivante : « Mon mari est un vrai « geek ». Il est fan d’informatique, et de jeux vidéos. Il passe tout son temps libre sur ses écrans. Nous sortons de moins en moins. Cela m’agace. Je sais que je ne le changerai pas, mais je trouve cela de plus en plus difficile à vivre. Comment aborder le sujet avec lui et améliorer la situation pour moi ? »

Comment est-ce qu’on peut éviter de tomber dans le reproche quand on voit chez l’autre des comportements qui nous agacent ?

En apprenant à vous exprimer de manière plus claire et plus constructive. Au fond, un reproche c’est une manière très maladroite d’exprimer une demande. Avec le reproche, on s’en tient à ce qui ne va pas, en étant souvent global voire flou. Quand vous dites « J’en ai marre que tu joues tout le temps sur ta console ! » ce n’est pas précis, et pas constructif, car ça ne dit pas clairement et surtout concrètement ce que vous voulez maintenant. 

Est ce que vous voulez que l’autre ne joue qu’une heure par jour ? Est ce que vous voulez un coup de main pour ranger la maison ? Est ce que vous voulez allez faire une ballade avec votre mari ? Difficile de décoder le sens de votre reproche quand il est aussi flou…

Ensuite, le reproche est dangereux car il exprime souvent un jugement dévalorisant sur la personne au lieu de porter sur un comportement. Dire « Tu es pénible avec tes jeux vidéos et ton informatique », ce n’est pas la même chose que de dire « Tu passes trop de temps sur ton ordinateur ». L’idée pour ne plus avoir recours au reproche, c’est de transformer ce reproche en une demande claire. Sans critiquer ou dénigrer la personne, mais en vous appuyant sur les comportements que vous voudriez voir changer.

Sans chercher à changer l’autre, vous pouvez lui demander d’agir différemment, en vous accordant avec lui sur des limites. Ce n’est pas pareil de passer tout son dimanche sur un jeu vidéo, que d’y consacrer 2 heures dans une soirée.

Comment est ce qu’on peut exprimer à l’autre ce qu’on veut sans être trop directif ou agressif ?

Premier conseil : parlez de vous au lieu de critiquer l’autre. Si vous dites _« Tu ne veux rien faire avec moi, tu me négliges, tu ne penses qu’à ton ordinateur ! » Vous accusez, vous prêtez des intentions à l’autre et il pourra contester tout ce que vous dites. Partez plutôt d’un constat factuel, et parlez de votre ressenti. En disant par exemple,  « Cela fait deux semaines que nous n’avons pas fait de sorties pour le week-end. Je me sens seule et je m’ennuie quand tu es sur ton ordi. »_

Deuxième conseil : associez vos émotions à vos besoins pour formuler votre demande. En disant par exemple « J’ai besoin ou j’ai envie de partager davantage de moments avec toi. Es tu d’accord pour que nous sortions ensemble samedi soir ? »

Enfin, rappelez vous qu’il y a souvent chez les personnes qu’on appelle « geeks » un attachement fort à l’enfance et à l’imaginaire. C’est pour çà qu’on les compare souvent à des ados. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas chez eux de sensibilité ou d’empathie pour qu’il prenne l’autre en compte. 

Donc ne ressassez pas : n’attendez pas d’être excédé pour exprimer les choses. Choisissez un moment où vous vous sentez calme, disponible, et dans lequel vous savez que votre partenaire est aussi réceptif. Et exprimez les choses pour trouver des arrangements réalistes qui tiennent compte de vos besoins et de ceux de votre conjoint. Rappelez vous : par la critique, le reproche insiste sur les problèmes. La demande, elle, oriente vers des solutions. Devenez plus constructif : formulez des demandes plutôt que des reproches.