Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Un job d'été : les fruits
Un job d'été : les fruits © Getty - Tom Werner - DigitalVision

Votre ado cherche un job d'été

Diffusion du mercredi 19 juin 2019 Durée : 3min

Laurent de Vitry sur Seine nous pose la question suivante : « Mon fils de 18 ans a envie de travailler cet été : nous en avons parlé ensemble, cela lui fera un peu d’argent de poche, et ça lui permettra de participer à ses frais d’études l’année prochaine : comment puis-je l’aider dans cette démarche ? Avez vous aussi des conseils à lui donner pour bien se présenter auprès d’un employeur ? »   

Mi-juin, est ce que c’est trop tard pour décrocher un job d’été ?

C’est encore jouable, même si dans l’idéal, vous auriez pu commencer à chercher dès le mois d’avril. Mais pour autant, il reste des possibilités à condition d’agir en étant pragmatique et organisé.

Le premier réflexe que l’on a ( surtout en tant que jeune ), c’est d’envoyer une candidature par mail. Tout se fait par internet, c’est logique ! C’est toujours possible bien entendu, mais vu que nous sommes le 19 Juin, je conseillerai plutôt de se déplacer. Osez aller rencontrer les employeurs sur place.

Présentez vous dans un restaurant, allez déposer votre lettre de candidature à l’accueil d’une société. Faites la démarche de vous montrer : à cette époque de l’année, c’est plus rapide qu’un simple mail.Avec un peu de chance, vous croiserez directement le recruteur qui va se souvenir de vous. Ne venez pas les mains vides. Prévoyez de lui laisser une lettre de candidature avec votre CV.

Deuxième chose : Montrez vous poli, ouvert et surtout disponible. Si vous dites à un employeur « je cherche un job d’été mais pas la semaine du 14 juillet. Ou je cherche un job qui finit pas tard le soir, et qui commence pas trop tôt.. » vous risquez d’annuler toutes vos chances d’obtenir le job.  Faites preuve de souplesse : il s’agit d’un job d’été : votre capacité d’adaptation est plus que bienvenue dans cette démarche.

Enfin, rappelez vous que les employeurs de jeunes pour l’été recherchent des personnalités faciles à diriger, et qui apprennent vite. Ils savent que vous n’avez pas ou peu d’expérience. Ils attendent surtout de vous une réactivité, une capacité à vous adapter, et une énergie qui montre votre investissement. 

Et en tant que parent quelle est la bonne attitude à adopter si nos enfants veulent travailler cet été ?

Les soutenir ! Les encourager à aller se confronter à la vie professionnelle : ils vont beaucoup y apprendre : c’est toujours l’occasion de comparer les études et la vie professionnelle. Pour certains, c’est même une découverte qui les remotive pour la suite de leurs études : ils comprennent en quelques semaines ce qu’est la pénibilité d’un job quotidien. 

En tant que parent, calmez aussi vos inquiétudes, et limitez les conseils sur le job d’été idéal. Laissez à votre enfant la possibilité de faire son choix de job, même s’il vous paraît discutable. Votre ado a besoin d’expérimenter des choses par lui même pour en tirer une leçon profitable. Ne le privez pas de découvrir par lui même.

Enfin, pour l’aider dans sa démarche, vous pouvez aussi investiguer dans votre entourage, faire savoir que votre fils ou votre fille cherche un job pour l’été. Faites jouer votre réseau de connaissances,tout comme vous pouvez dire à vos enfants d’en parler avec leurs copains, ou les parents de leurs copains. Rien ne vaut une recommandation.

Pour finir, vous pouvez aussi consulter le site CIDJ.com (le centre d’information des jeunes). Vous y trouverez plein d’infos pratiques et utiles sur ce sujet et tout ce qui concerne les besoins et les préoccupations des jeunes.