Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Une adolescente stressée par ses révisions
Une adolescente stressée par ses révisions © Getty - Bryan Hainer

Votre ado est stressé avant ses examens

Diffusion du mardi 11 juin 2019 Durée : 3min

Marie de Bois-Colombes nous pose la question suivante : « Ma fille du 18 ans va passer son bac dans quelques jours. Je vois qu’elle est très anxieuse. Elle dort mal, elle a des réactions parfois agressives. Je ne sais pas comment réagir face à son stress. Pouvez vous m’aider : que puis je faire en tant que parent ? »

Quand nos enfants stressent avant leurs examens comme pour le bac par exemple, quelle est la meilleure attitude à adopter ?

Faites preuve de compréhension et de patience : l’idée c’est évidemment de soutenir et de rassurer votre ado en évitant de lui transmettre votre propre stress lié à ses examens. Donc, vous pouvez accepter que votre fils ou votre fille manifeste temporairement des réactions inhabituelles. A condition, bien sûr, de rester dans des comportements acceptables. Ne vous crispez pas.

Vous pouvez tolérer que votre enfant devienne plus critique ou tendu pendant quelques temps, mais aucune violence verbale ne sera acceptable. Soyez ferme sur ce point tout en restant calme. Si votre enfant semble rentrer en panique, s’il vous dit qu’il ne sait plus rien, qu’il n’y arrivera jamais, cela signifie qu’il se met une grosse pression par peur d’échouer ou d’être rejeté.

Ne lui dites pas d’emblée que tout va bien se passer, cela lui donne l’impression que vous ne le comprenez pas. Dites lui que vous comprenez ses peurs, mais aidez le plutôt à se rassurer en lui demandant de quoi il aurait besoin, pour que ses révisions se passent bien. Mettez le dans l’action, et restez présent, concerné et à l’écoute. Votre présence simple est un support affectif important dans ce moment de révisions.

Enfin, si votre enfant a tendance à se renfermer, et à réviser comme un acharné, c’est qu’il a l’impression qu’il n’en fera jamais assez.

Laissez le évidemment agir, respectez son besoin de travail à sa façon.

Proposez lui quand même d’accepter de faire des pauses, et de conserver une activité physique. Installez un dialogue avec lui sur l’avancée de ses révisions. Au besoin, aidez le àfaire un planning de révisions avec des temps limités. Tout ceci devrait l’aider à garder une structure de travail efficace.

Est ce qu’il y a aussi quelques pièges à éviter en tant que parent pendant cette période de révisions ? 

Oui par exemple, évitez d’imposer votre avis ou de donner trop de conseils ou de méthodes de travail que vous connaissez. Dire « Moi je faisais des fiches, tu devrais faire pareil. Ou bien, relis chaque soir ton cours, c’est bon pour la mémoire » c’est très directif. Votre ado risque de se braquer. Il vaut mieux dire que vous connaissez des méthodes de travail et que vous les tenez à sa disposition s’il le souhaite. Restez disponible s’il vous sollicite mais acceptez que votre ado refuse votre aide ou qu’il fasse les choses à sa façon.

S’il veut réviser le soir plus que le matin, laissez le faire. Vous pouvez également lui suggérer ou accepter qu’il révise avec un camarade de classe, ou un prof particulier. Tout ce qui le rassure et qui vient de lui est intéressant.

Dernière maladresse à éviter : pour rassurer votre ado, ne cherchez pas dès maintenant à relativiser un éventuel échec. Ce n’est pas le moment de lui dire que ce n’est pas grave d’échouer. Chaque chose en son temps.Pour l’heure, votre ado est dans ses révisions, montrez vous positif. Montrez lui que vous voyez qu’il fait tout pour que ça marche et que vous le soutenez dans cet effort.

Souvenez vous, les encouragements et le soutien passent aussi par des petites attentions et par votre attitude. Pensez par exemple à préparer à votre ado son plat préféré la veille de l’examen.Et lâchez prise quelques jours sur le rangement de la chambre.

Votre décontraction est aussi un facteur important de gestion du stress de votre ado.