Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Adelescente
Adelescente © Getty - Carol Yepes

Votre ado ne sait pas quoi faire plus tard

Diffusion du mercredi 15 mai 2019 Durée : 3min

Alexandra de Juvisy-sur-Orge (91) nous pose la question suivante : « La fin de l’année scolaire approche. Notre fils de 15 ans ne sait pas quoi faire plus tard. Il est inquiet de ne pas avoir un projet concret comme certains de ses copains. En tant que parents, nous ne savons pas comment réagir : comment l’aider à s’orienter sans décider pour lui ? »

En tant que parent, quelle est la bonne attitude à adopter si notre enfant ne sait pas ce qu’il veut faire plus tard ?

Dans la mesure du possible, évitez de rajouter de la pression à votre enfant en le culpabilisant de ne pas avoir un choix clair en tête. Être indécis sur son orientation professionnelle à 15 ou 16 ans, c’est très courant et c’est très compréhensible. Tous les ados n’ont pas eu une révélation sur un projet professionnel et ils sont donc soit dans le doute ou soit carrément perdu.

Leur malaise sur le sujet s’accompagne d’ailleurs souvent de peurs : peur de faire le mauvais choix, peur de ne plus pouvoir changer ensuite d’orientation si ça ne va pas, peur parfois de décevoir les espérances des parents en faisant des choix inattendus..

Et comme la peur et le stress sont contagieux : méfiez vous. Si vous êtes inquiets en tant que parents, vos enfants le seront d’autant plus. Si vous mettez trop de pression, votre ado l’évacuera en refusant toute forme de dialogue et de prise de décision. Donc, à chacun sa place et son travail : l’ado réfléchit et tâtonne, le parent, lui, accompagne et soutient par un cadre solide et bienveillant.

Premier conseil : si votre ado est indécis, en tant que parent, apprenez à gérer votre propre inquiétude pour ne pas en rajouter.

Ensuite, restez dans un questionnement plus ouvert, et placez vous en aide à la réflexion. Vous connaissez les goûts de votre ado, ses centres d’intérêts, ses qualités parfois ses prédispositions. Aidez le à faire des liens avec des métiers ou avec des domaines professionnels.  Sans attendre une réponse immédiate : c’est un ado, il réfléchit à son rythme et il a besoin de remettre en cause pour s’affirmer …

Qu’est ce que le parent peut aussi faire par rapport à des choix d’études : par ex. si le jeune veut choisir l’apprentissage, est ce qu’il faut le dissuader ou l’influencer ?  

C’est intéressant de surveiller vos propres idées préconçues en tant que parent. Nous avons tous des croyances sur les métiers, ou les types d’apprentissage. « Tel métier n’est pas stable, ce secteur est en pointe, ou la fac, c’est mieux que l’apprentissage ! » Et donc on cherche à influencer son enfant, souvent par envie de le protéger. Mais cette bonne intention de parent au départ peut aussi bloquer la réflexion des jeunes. Ça peut les couper de leurs envies, et donc renforcer leur indécision.

Voilà pourquoi, si votre ado parle d’apprentissage, ne vous braquez pas d’emblée. Faites lui confiance sur ses hypothèses. Et aidez le à en mesurer les conséquences en terme d’avantages et d’inconvénients. Faites des liens avec sa personnalité et ses envies. Sortez de vos idées préconçues pour qu’il se sente pris en compte. 

Interrogez votre ado sur ce qu’il sait de cet apprentissage. Envisagez ensuite avec lui, comment il pourrait avoir des infos concrètes. Pensez à tous les moyens d’informations à votre disposition : que ce soient internet, les salons d’orientations professionnelles, ou les journées portes ouvertes dans les établissements, renseignez vous. Prenez le temps de comparer les choses.

Et enfin, faites éventuellement appel aux conseillers d’orientation ou aux coachs spécialisés sur ce sujet : ils représentent autant de ressources et de partenaires pour vous accompagner dans cette réflexion complexe et si engageante