Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Un enfant dans sa chambre en désordre
Un enfant dans sa chambre en désordre © Getty - Rasstock

Votre enfant ne range jamais ses affaires

Diffusion du mercredi 3 avril 2019 Durée : 3min

Géraldine de Goussainville nous pose la question suivante : « Mon fils de 6 ans laisse tout le temps laisser traîner ses affaires. Sa chambre est tout le temps en désordre et je n’arrive pas à lui faire comprendre qu’il est important de ranger ses jouets. Comment faire pour qu’il devienne plus ordonné et obéissant ? »

Pourquoi est-ce que les enfants n’aiment pas ranger et qu’ils ont tendance à tout laisser traîner dans toute la maison ?

Parce que paradoxalement, le désordre rassure plus que l’ordre impeccable ! Quand la chambre est remplie de jouets et qu’ils sont visibles, au lieu d’être rangés dans un coffre, c’est plus amusant pour l’enfant ! C’est l’expression à l’extérieur de son imaginaire intérieur foisonnant. Ce désordre exprime aussi son sentiment de liberté et de créativité.

Voilà pourquoi vous avez dû remarquer que les enfants adorent sortir les choses, les installer plutôt que les ranger : c’est plus créatif de mettre le bazar que de remettre chaque chose à sa place ! Et puis ranger, ça paraît toujours plus contraignant et compliqué pour un enfant : Par quoi commencer ? Où est ce que je range ce jouet, où est la place de ce livre ? Bref, toutes ces questions demandent des efforts, et le rangement n’est pas source de plaisir, donc l’enfant se décourage vite.

Alors ça ne veut pas dire pour autant que l’enfant ne doit pas apprendre à ranger ! Bien au contraire ! Cet apprentissage de la remise en ordre et de l’effort est très important. Il apprend notamment à faire et réussir malgré un certain déplaisir. Et cette notion lui sera utile pour l’école, les études et sa vie d’adulte plus tard.

Alors comment procéder avec les plus jeunes ? Soyez dans la coopération.  En tant que parent, vous avez dû remarquer qu’il faut souvent mettre la main à la pâte, si vous voulez que les choses avancent. Donc initiez le mouvement, et mettez l’enfant de plus en plus à contribution. «  Je commence avec toi, et tu finis tout seul ! » Pensez à présenter les choses aussi sous l’angle du jeu, ou du défi : « On va tout ranger en moins de 5 minutes, et après on fera autre chose ! »

Est-ce qu’il y a des moments plus adaptés pour faire ce rangement ?

Oui, le soir avant d’aller dormir, c’est un bon moment pour ranger. Ça peut même faire partie du rituel avant d’aller au lit :  On range les jouets, on prépare le cartable, on raconte une histoire et on va au dodo ! Vous pouvez aussi installer un temps de rangement en fin d’après midi avant le bain.

Autre point qui peut faciliter l’apprentissage du rangement, c’est que vous restiez assez souple : intégrer l’importance de ranger n’implique pas que le rangement soit impeccable. Adaptez votre niveau d’exigence à son âge. Par exemple, ne repassez pas systématiquement derrière votre enfant, sinon, il se dira « A quoi bon me donner autant de mal, si maman ou papa refait tout après moi ! » Acceptez que certains jouets restent sortis sur une étagère, tandis que d’autres iront rejoindre le coffre à jouets.

Dernier point : apprendre à ranger les jouets qui traînent dans le salon, ou dans la cuisine, c’est évidemment important pour respecter la vie de toute la famille. Les pièces communes sont des lieux de vie pour tous qui demandent un minimum d’ordre. Pour ce qui concerne la chambre, vous pouvez faire preuve de plus de souplesse. Votre enfant a besoin de sentir que dans son espace privé, il a davantage d’autonomie sur ce qu’il peut faire.

Rappelez vous : chez les enfants, comme chez les adultes, trop d’obligations et de règles à respecter, ça finit par créer des tensions inutiles et beaucoup de résistances.