Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Divorce
Divorce © Getty - PeopleImages

Votre enfant veut que vous vous remettiez en couple

Diffusion du mercredi 6 mars 2019 Durée : 4min

Nathalie de Créteil nous pose la question suivante : « Mon fils de 7 ans voudrait bien que je me remarie avec son père. Il m’en parle régulièrement depuis notre séparation il y a un an. Et à chaque période de vacances, je sens qu’il aimerait voir ses deux parents réunis comme avant. J’évite le sujet car je suis mal à l’aise. Je ne sais pas quoi lui dire et comment réagir : pouvez vous m’éclairer ? » 

Est-ce que c’est fréquent que les enfants aient envie de voir leur parents séparés se réunir à nouveau ?

C’est très courant que les enfants qui ont souffert de la séparation de leurs parents espèrent une réconciliation. Imaginer un un futur meilleur qui rappelle le passé,c’est une façon pour eux de tenter d’atténuer la souffrance du présent. Si votre enfant vous parle souvent de réconciliation avec votre ex, l’idée n’est pas de lui interdire d’espérer ou d’en parler. C’est plutôt de l’écouter dans un premier temps en le questionnant sur ce qui lui manque. Demandez lui ce qu’il regrette le plus d’avoir perdu et qu’il voudrait voir arriver de nouveau.

En faisant verbaliser les choses à votre enfant, vous l’aidez à extérioriser ses émotions de frustration, et de tristesse. Cette expression émotionnelle lui permet aussi de faire le deuil, d’accepter le réel. Oui, Ce qui a été ne sera plus. Pour autant, dites lui que certaines choses restent possibles et que ses deux parents continuent de l’aimer, même si ce n’est plus dans le même espace de vie. 

Dites lui aussi qu’il n’a pas le pouvoir de réunir ses deux parents, même s’il le demande très fort. Et redites lui bien qu’il n’est en rien responsable de votre séparation. Le couple est une affaire d’adultes.. Et les enfants ne peuvent pas intervenir dans ces questions là.

Enfin, veillez à gérer votre culpabilité éventuelle de parent. Il se peut que vous vous sentiez coupable d’imposer une situation difficile à votre enfant. Et c’est ce malaise quevotre enfant ressent chez vous, et qu’il croit pouvoir utiliser pour gérer la situation à sa façon.

Mais c’est difficile de voir son enfant souffrir : comment réagir quand on voit (ou quand on entend) notre enfant dire qu’il est malheureux de la séparation ?

Exprimez votre tristesse aussi. Ne cherchez pas à la dissimuler. En pleurant ce qui n’est plus possible, on se libère de notre tristesse. Par exemple, dites : « Je suis bien triste de voir que tu es si triste. Moi aussi, je regrette cette situation. Sache que ton papa et moi nous ne nous aimons plus comme avant. Cela arrive dans les relations des grandes personnes. Voilà pourquoi, nous avons décidé de vivre séparément. Cela ne nous empêche pas de continuer à t’aimer. Tu restes notre fils ou notre fille chérie. Dans la vie, il arrive que les choses ne se passent pas comme on l’aurait souhaité. Il faut apprendre à l’accepter. »

Souvenez vous que dans tout processus de deuil, nous avons besoin de temps pour digérer et accepter les choses, surtout quand on ne les a pas choisies soi-même. Votre enfant a donc besoin que vous acceptiez qu’il reparle à plusieurs reprises de ce qu’il a perdu. Cela fait partie de son processus psychique d’acceptation. C’est dans la plainte aussi qu’il se libère de ses regrets.

Dernier point : pensez à vous appuyer aussi sur l’entourage de votre enfant ( la famille, les proches ). Permettez lui d’exprimer les choses aussi avec d’autres adultes qu’il aime.En entendant des réponses à ses questions, de la bouche d’autres adultes, votre enfant continue à faire son chemin d’acceptation. Et petit à petit, c’est ce qui lui permettra de commencer à réenvisager le présent avec un autre regard et moins de tristesse.