Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Enfant dans le lit de ses parents
Enfant dans le lit de ses parents © Getty - Noeil Hendrickson - DigitalVision

Votre enfant veut souvent dormir avec vous

Diffusion du mercredi 1 mai 2019 Durée : 3min

Elisa de Paris nous pose la question suivante : « A  la moindre occasion, notre petit garçon a tendance à vouloir venir  dormir avec son père et moi. Nous ne sommes pas toujours assez fermes  pour le renvoyer dans sa chambre, surtout quand il débarque en pleine  nuit et que nous sommes fatigués. Est ce que c’est un problème de  l’autoriser à dormir avec nous ? Et comment réagir lorsqu’il vient nous  retrouver ? » 

Pourquoi est ce que c’est important que les enfants apprennent à dormir dans leur lit plutôt que dans celui de leurs parents ? 

Pour plusieurs raisons. La  première étant simple à comprendre : Il s’agit de favoriser l’autonomie  de votre enfant. L’enfant doit faire l’apprentissage de dormir seul,  comme il fait l’apprentissage de marcher seul. Il semble évident de lâcher la main des enfants qui marchent pour les  aider à trouver leur équilibre. C’est la même chose pour le sommeil.  Dormir seul s’apprend. Notamment avec les rituels du coucher qui  favorisent l’endormissement dans la sécurité affective. 

Plus  vous accompagnez votre enfant avant qu’il s’endorme, plus vous  favorisez la sérénité dont il a besoin pour se laisser aller au sommeil. L’autre raison pour laquelle il est important que votre enfant dorme dans son lit, est plus psychologique. 

Le  lit conjugal est un espace d’intimité du couple : l’enfant n’y a donc  pas sa place. On dit que laisser l’enfant dormir dans le lit de ses  parents, c’est le maintenir dans une position oedipienne : c’est à  dire que vous entretenez en lui le sentiment inconscient qu’il fait  couple avec un de ses parents, ou même les deux. 

Voilà  pourquoi, il est important de résister à la demande de dormir avec  vous. En refusant, vous permettez à votre enfant de faire les  renoncements affectifs nécessaires pour qu’il se développe bien sur le  plan de son équilibre affectif.  

Qu’est ce qu’on peut dire à notre enfant quand il insiste pour venir dormir dans notre lit ? 

Dites lui par exemple : « Dans  une famille, chacun a sa place : à table tu as une place, eh bien pour  dormir tu as aussi une place. Elle est dans ton lit, dans ta chambre. Les  adultes dorment seuls ou avec la personne qu’ils aiment. Et quand tu  seras grand, tu pourras choisir de dormir seul ou avec ton amoureux ou  ton amoureuse, mais pour l’instant, tu dors dans ton lit. Et papa et moi  on dort dans le nôtre. »

N’hésitez  pas à être calme et ferme : ce cadre solide, constant, est toujours  sécurisant pour l’enfant. Et s’il le teste régulièrement en revenant à  la charge, c’est pour mieux l’intégrer. Tenez bon ! Pas d’exception à cette règle. 

L’autre  chose à faire, c’est d’être bien attentif à votre enfant au moment de  son coucher. Il a besoin d’entendre que le lien qui vous unit est  solide, et qu’il va durer. Il veut s’assurer symboliquement que vous serez bien là demain, quoi qu’il arrive. Donc rassurez le. 

Prenez le temps de lire des histoires qui parlent aussi du sujet. C’est aussi dans les métaphores que vous pouvez faire passer les messages importants. Enfin, si votre enfant vient vous rejoindre en pleine nuit, à cause d’un  cauchemar, prenez bien sûr le temps de le calmer, de le câliner. Et raccompagnez le dans son lit. Il comprendra que vous êtes plus fort que les cauchemars.

Et  d’ici quelques temps, votre enfant va intégrer que vous êtes bien  présente, de jour comme de nuit, à votre place, et lui à la sienne, Il se sentira sécurisé et autonome. Et c’est à ce moment là qu’il cessera de vouloir venir dormir avec vous, dans votre lit.