Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Un divorce
Un divorce © Getty - CBS Photo Archives

Votre ex ne paie pas régulièrement la pension alimentaire et ça vous crispe

Diffusion du mercredi 9 janvier 2019 Durée : 4min

Agnès de Boulogne nous pose la question suivante : «  Je suis séparée du père de mon fils depuis 3 ans. Chaque mois, il y a un problème avec le versement de la pension alimentaire. Mon ex rechigne à payer : je suis souvent obligée de le rappeler à l’ordre, et nous avons des échanges tendus par rapport à ce sujet. Pourquoi est ce si compliqué pour lui de payer ce qu’il doit? Comment pourrais je faire pour ne plus m’énerver à cause de cette question d’argent ?  »

Comment on peut expliquer que beaucoup de pères ont du mal à  payer simplement la pension alimentaire prévue ?

C’est une question complexe car il y a énormément de cas de figures possibles. Et la pension alimentaire est un sujet qui met en jeu plusieurs éléments, dont certains sont très psychologiques et souvent inconscients. À commencer par le sens qu’on donne au versement de cette pension alimentaire. On connaît tous l’expression du tribunal qui dit «  vous êtes condamné à verser une pension alimentaire ». Un peu comme quand on est condamné à payer une amende pour faute. Même si cela n’a rien à voir, certains pères ressentent un fort sentiment d’injustice.

Ils n’ont pas obtenu la garde de leur enfant, ils se sentent  privés de le voir grandir au quotidien, et en plus, ils doivent payer. Alors ils protestent en payant mal ou en refusant de payer. C’est évidemment une vision des choses très réductrice. Et surtout centrée sur eux, et sur leur frustration. Car la pension alimentaire est une contribution financière destinée à l’éducation et à la vie quotidienne de l’enfant.

Elle est prévue pour compenser les disparités de conditions de vie des parents. Elle symbolise l’obligation parentale de subvenir aux besoins de l’enfant. Elle n’est pas là pour punir ou affaiblir quiconque.

D’autre part, la pension alimentaire, c’est aussi un moyen de maintenir un lien avec l’autre parent : elle peut donc être instrumentalisée pour continuer à régler des comptes (c’est le cas de le dire) entre adultes. C’est l’histoire émotionnelle du couple qui continue à travers cette question d’argent : elle peut raconter le ressentiment, la frustration, le désir de vengeance, l’expression d’une colère mal gérée.

Ne pas payer la pension c’est donc une manière détournée de s’adresser à son ex, de rester présent dans son esprit, ou de maintenir un lien émotionnel ( une forme d’emprise ).

Enfin, la pension alimentaire raconte évidemment quelque chose de notre rapport à l’argent : C’est toujours plus dur de payer quand on est près de ses sous par exemple. Vous le voyezCorentine : beaucoup de choses se jouent dans cette transaction d’argent qui relient toujours deux parents qui sont aussi deux  adultes, avec des psychologies parfois très complexes.

Quand on est une maman qui ne reçoit pas la pension alimentaire, comment est ce qu’on peut faire pour être moins crispé tous les mois ?

Je n’ai malheureusement pas de recette miracle pour tout le monde. C’est évidemment très différent en fonction de votre propre situation financière. Si la pension alimentaire vous est indispensable, vous serez forcément plus tendue de ne pas la recevoir que si vous arrivez déjà à gérer les choses en partie avec vos revenus. 

Quoi qu’il en soit, pour mieux gérer votre réaction, demandez vous à quoi vous renvoie cette situation ? Qu’est ce qui vous énerve le plus par rapport à tout çà ? Au fond, choisir comment vous allez interprétez la situation pourrait vous aider à relativiser les choses. Si vous interprétez que votre ex cherche à vous pourrir la vie, vous risquez de vous entretenir dans la colère. Mais si vous pensez que son attitude est une tentative maladroite de lien, et que vous n’êtes plus en guerre avec lui, vous pourriez vous sentir moins affectée.

Rappelez vous que vous n’avez pas le pouvoir de contrôler l’attitude de votre ex, mais vous avez celui d’orienter votre pensée, vos émotions et vos actes. Essayez d’arranger les choses en direct avec votre ex.

Si vous ne pouvez pas ou si vous ne voulez plus le faire, faites appel à un professionnel pour faire respecter la loi, ( c’est important pour votre enfant ) et prenez un peu de distance.Je sais que ce n’est pas simple : Parfois en lâchant prise mentalement, les choses évoluent différemment.