Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

La provocation comme mode de communication
La provocation comme mode de communication © Getty - Westend61

Vous aimez être dans la provocation

Diffusion du lundi 27 mai 2019 Durée : 3min

Maxime de Savigny sur Orge nous pose la question suivante : « Je ne peux pas m’empêcher de faire de la provocation. Je blague facilement, je fais des réflexions qui peuvent être gênantes. Je m’habille aussi de façon décalée : Je n’aime pas les choses formelles,ni les gens conformistes. Comment expliquer çà à mes proches, car je sens bien que mon attitude les dérange ou les agace ?  »

Est-ce qu’on peut dire que la provocation, c’est un mode de communication ?

Oui, ça peut le devenir, car la provocation c’est d’abord une forme d’état d’esprit qui entraîne des comportements et donc aussi un mode de communication particulier. C’est vrai que les provocateurs sont parfois vus comme amusants ou utiles : ils font bouger les choses, ils offrent un autre point de vue sur les situations ou sur les gens.Mais quand la provocation devient le mode relationnel principal d’une personne, elle devient l’expression d’autre chose. Comme par exemple un mal être intérieur. Rester dans la provocation tout le temps,c’est quelquefois une manière inconsciente de fuir ses émotions, ou ses fragilités. 

On se contente de rebondir sur ce qu’on voit ou ce qu’on entend. On est juste en réaction à ce qui est extérieur à soi.Il y a bien sûr aussi dans cette posture de provocation une envie de se faire remarquer : la personne cherche deux choses : 1) éviter l’indifférence par dessus tout. Et 2) se faire accepter dans son style très personnel. Donc à travers la provocation, la personne cherche vraiment de la reconnaissance, quitte à prendre le risque d’être mal perçue.

C’est aussi vrai chez les adolescents qui utilisent la provocation comme moyen de s’affirmer, de se construire, et aussi de s’émanciper d’un modèle parental très présent.En tant qu’adulte, la provocation est donc à utiliser avec modération car si vous en faites une « signature relationnelle », votre  entourage risque fort de s’en lasser et de vous le faire payer. 

Est ce que c’est possible pour une personne qui fait de la provocation depuis longtemps de changer son comportement ? 

C’est possible, un comportement peut toujours être transformé, mais à 2 conditions :

  • Être très motivé à changer : ça veut dire que vous avez mesuré les avantages à sortir de la provocation systématique.
  • Réussir à comprendre un minimum ce qui vous poussait autant à la provocation jusqu’à maintenant. 

Si vous ne recherchez plus la reconnaissance de tout votre entourage à tout prix, si vous êtesplus zen intérieurement, ce sera plus simple d’envisager de lâcher la provocation.

Concrètement, quitter le mode de la provocation, ça demande d’apprendre d’abord à se connecter à ce qu’on ressent pour le verbaliser. Devenez authentique sur vos ressentis.Savoir dire «  je suis agacé ou j’en ai marre » c’est plus adapté que de faire des blagues cyniques ou provocantes du style« c’est sympa l’esprit cour de récré dans cette équipe ! ».Et puis apprenez à exprimer directement vos envies : dites ce que vous aimeriez, au lieu de rester dans des allusions ou des critiques agressives qui mettent mal à l’aise.Par exemple, au lieu de dire  « T’en as pas marre de déjeuner avec tous les coincés du service ? » dites « J’aimerais aller déjeuner avec toi à midi : est ce que tu es partant aussi ? ».

Peu à peu, vous allez constater que vous restez aux yeux des autres,une personne intéressante et appréciable en vous exprimant de manière claire et authentique.Et gardez la provocation pour des occasions particulières !