Replay du vendredi 18 janvier 2019

Vous êtes un retraité qui s'ennuie et déprime

Un retraité à l'air maussade fait du sport
Un retraité à l'air maussade fait du sport © Getty - 10'000 Hours - DigitalVision

Gérard d’Antony nous pose la question suivante : « J’ai pris ma retraite l’été dernier. Au début, je me réjouissais d’être enfin libre de mon temps et autonome. Mais en ce début 2019, je commence à m’ennuyer. Je ne comprends pas ce qui m’arrive : au lieu d’être content, je déprime un peu. Pouvez vous m’aider ? »

Pourquoi est ce qu’après quelques mois de retraite, certaines personnes commencent à déprimer ?

Le passage à la retraite est une remise en cause qui s’accompagne d’une perte de statut. Et ce changement est particulièrement difficile pour ceux qui étaient très accro à leur travail. La perte de sa place d’actif dans la société entraîne parfois des troubles au niveau identitaire. « Si je ne suis plus le directeur, alors qui suis je vis à vis des autres ? » Donc les jeunes retraités rentrent dans un nouveau mode de vie dans lequel il leur faut apprendre à mieux vivre avec ce qu’ils sont, et non plus seulement avec ce qu’ils faisaient.

Tout est à réorganiser au quotidien, avec un agenda plus souple, sans contrainte liée au travail, mais avec aussi l’évolution de votre situation matérielle. Avec la mise à la retraite, il y a souvent une telle perte de pouvoir d’achat qu’elle entraîne des renoncements ou des frustrations : on ne voyage pas toujours autant qu’on l’aurait souhaité, on ne peut pas faire toutes les activités dont on rêvait.  Voilà pourquoi on parle du blues du jeune retraité. Un blues ou une déprime temporaire car pour la plupart des jeunes retraités, la situation se ré équilibre après la première année. Le temps de se créer de nouveaux repères, de s’habituer à un nouveau rythme, et d’installer de nouvelles activités en lien avec vos moyens.

Le fait de ne plus exercer un métier, ne signifie pas qu’il faille cesser toute forme d’activité. Bien au contraire. Se sentir utile et relié aux autres, c’est essentiel à tout âge.

Quand on est à la retraite, comment est ce qu’on peut se créer de nouveaux projets qui restent motivants et pas trop coûteux ?

Je vous propose 2 pistes de réflexion.

  • Première piste : appuyez vous sur vos anciennes compétences professionnelles si vous aimiez votre travail. Et proposez vos services  à des associations qui ont besoin de bénévoles. Redevenez utile dans un cadre associatif une ou deux fois par semaine, en faisant ce que vous aimez faire et savez faire. Renseignez-vous en mairie ou par internet, sur les possibilités près de chez vous.
  • Deuxième piste : Inscrivez vous à des activités qui vous plairaient. Faites du théâtre, du chant, du yoga, de l’aéromodélisme pour stimuler votre corps et votre mental. Il existe des cours municipaux sur tout, accessibles en fonction de vos ressources.Ne vous isolez pas, entretenez des relations et créez même de nouveaux liens dès que vous le pouvez. C’est bon pour le moral.

Souvenez vous : les petits projets d’une part, et les relations agréables d’autres part, sont les deux ingrédients principaux d’une retraite active et plus heureuse.

Mots clés: