Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

ne pas aimer se dévoiler
ne pas aimer se dévoiler © Getty - Lynn Koenig

Vous n'aimez pas parler de vous

Diffusion du lundi 3 décembre 2018 Durée : 3min

Romain de Levallois-Perret ( 92 ) nous pose la question suivante : « Je déteste parler de moi. J’évite toujours le sujet dans les conversations entre amis ou entre collègues. Les gens ne savent pas grand-chose de ma vie ou de mes sentiments. On me le reproche parfois.Je ne vois pas comment je pourrais faire pour changer ça ? »

Comment est ce qu’on peut expliquer qu’une personne n’aime pas parler d’elle même ?

C’est souvent la résultante de plusieurs facteurs qui explique cette grande difficulté à parler de soi. Il y a bien entendu des idées que la personne a en elle, comme « Je ne suis pas intéressante, ou ce que je vis n’est pas intéressant ». Là il s’agit d’un jugement négatif porté sur soi : c’est donc un manque d’estime de soi qui explique le phénomène. Comme vous vous jugez peu ou pas intéressant, vous imaginez que les autres le pensent aussi.

À coté de cette estime fragile, il peut aussi exister une insécurité ou un manque d’assurance, voire une méfiance, qui vous empêche de vous exprimer. Et Donc ne rien dire de vous, c’est une manière de vous protéger, d’empêcher les ennuis éventuels. Les gens ne pourront pas utiliser ce que vous leur avez dit contre vous.

Et puis, pour d’autres personnes, parler de soi, c’est se mettre en avant, c’est presque comme se vanter. Ces idées peuvent venir d’une éducation dans laquelle On ne vous a pas encouragé ou permis d’exprimer vos ressentis, ou vos idées. Et vous avez appris à vous maintenir dans une réserve ou parfois même un silence. Ce qui ne veut pas dire qu’au fond vous n’ayez pas envie de parler de vous. Mais du fait de cette éducation, vous êtes mal à l’aise avec le JE. Et vous savez mal doser son utilisation. Vous craignez peut être d’en dire trop si vous commencez à vous ouvrir.

Il y a donc un vrai malaise, parfois même une souffrance à ne pas réussir à parler de soi. Et ce malaise est d’autant plus difficile à vivre que les autres peuvent vous percevoir comme quelqu’un de distant et ils peuvent finir petit à petit par s’éloigner de vous. 

Comment est ce qu’on peut apprendre à parler de soi si on n’aime pas çà ou qu’on n’a pas l’habitude de le faire ?

C’est important de commencer par se comprendre soi même. Demandez vous ce qui vous empêche de parler de vous. Est-ce que c’est par peur d’être mal perçu ? Est ce que c’est par manque d’estime ? A travers ces questions, vous allez chercher à modifier votre regard sur le fait de parler de vous.

Rappelez vous que parler de soi c’est normal, ça crée du lien, et c’est parfois très libérateur. Evidemment, il y a des moments propices pour le faire et des manières de le faire qui doivent vous correspondre.  Donc parler de soi s’apprend. Et vous pouvez le faire par étapes.

Observez des gens qui le font et que vous pourriez modéliser. Cherchez ce qui vous semble juste chez eux, et adaptable pour vous.

Ensuite, commencez par parler de vos goûts, de vos loisirs. C’est bien sur une façon prudente de parler de vous, sans aller forcément sur des sujets intimes. Et puis, faites du théâtre, c’est une bonne façon de libérer votre parole, d’oser vous exprimer à travers des personnages.

Pensez aussi à la peinture, au dessin, à la sculpture. En créant, vous exprimez des choses de vous que les autres peuvent vous aider à verbaliser.

Et si l’accès à la parole reste problématique, lancez vous sur internet : créez un blog et oser parler de vous à l’écrit. Ca vous aidera ensuite à revenir à l’oral avec les bons mots, pour mieux parler de vous.